En Alsace

28 août 2019 21:12; Act: 29.08.2019 11:47 Print

Jaloux, son compagnon la poignarde dix fois

MULHOUSE - Un homme de 33 ans, déjà condamné pour des violences, a reconnu mercredi en garde à vue avoir gravement blessé de plusieurs coups de couteau sa compagne.

storybild

Le suspect a été interpellé dans la rue, prostré, par les policiers. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La victime, âgée de 27 ans, avait été transportée avec un pronostic vital engagé à l'hôpital, mardi, en fin de journée. Atteinte de dix coups de couteau, dont quatre assénés profondément au thorax et à l'abdomen, la jeune femme présentait aussi des plaies de défense sur les bras.

Elle a été opérée et son état s'est amélioré. Lors de sa garde à vue, le suspect, en couple avec la victime depuis six mois, a reconnu avoir asséné des coups, «sans pouvoir les expliquer», a indiqué une source proche de l'enquête. Mardi en fin d'après-midi, alors qu'il avait bu, l'homme, sans emploi, a menacé sa compagne, la soupçonnant d'infidélité, avant de la poignarder avec un couteau de cuisine.

Déjà condamné

Il a ensuite quitté leur appartement du centre-ville pour aller chercher de l'aide. Il a été interpellé dans la rue, prostré, par les policiers, alertés par une voisine. Le trentenaire, déjà condamné pour des violences sur conjointe, doit comparaître le 6 septembre, devant le tribunal correctionnel de Mulhouse, pour des faits antérieurs de «menace de mort avec arme» sur la victime.

Il devrait être présenté jeudi à un magistrat instructeur en vue d'une probable mise en examen, pour «tentative de meurtre». La brigade criminelle de la sûreté départementale est chargée de l'enquête.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ronaldo 1998 le 29.08.2019 05:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est un il y a pas de mot assez dur pour ce genre d individu

  • matthias le 29.08.2019 08:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "menace de mort avec arme", faits qui auraient eu auparavant ! pourquoi ne l'a t-elle pas mis à la porte ou pris ses propres affaires pour le quitter? il y a de fortes chances qu'il y aura des circonstances atténuantes évoquées par le fait qu'en continuant à vivre sous le même toit, il n'y avait plus de danger.

  • popof le 28.08.2019 21:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    minimum 30 ans de prison c est pas un homme c est un animal

Les derniers commentaires

  • matthias le 29.08.2019 08:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "menace de mort avec arme", faits qui auraient eu auparavant ! pourquoi ne l'a t-elle pas mis à la porte ou pris ses propres affaires pour le quitter? il y a de fortes chances qu'il y aura des circonstances atténuantes évoquées par le fait qu'en continuant à vivre sous le même toit, il n'y avait plus de danger.

  • Real le 29.08.2019 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le mec a 33ans, est alcoolique et sans emploi... je peux comprendre que sa compagne ait envie de chercher un meilleur avenir auprès d'un autre homme !

  • Ronaldo 1998 le 29.08.2019 05:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est un il y a pas de mot assez dur pour ce genre d individu

  • popof le 28.08.2019 21:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    minimum 30 ans de prison c est pas un homme c est un animal