Affaire Grégory

02 juillet 2017 13:11; Act: 03.07.2017 15:36 Print

L'ami de Murielle Bolle dit qu'elle «est innocente»

VOSGES - Le compagnon du témoin-clé de l'affaire Grégory, assassiné en 1984, a pour la première fois parlé dans la presse.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que sa compagne a été mise en examen et écrouée jeudi pour enlèvement suivi de mort, l'ami de Murielle Bolle, avec qui il a eu un enfant, a pour la première fois accepté de répondre aux questions de différents médias français. «Je l’aime très fort, je pense à elle, on pense à elle avec le gamin. J’espère qu’elle va être libre et qu’elle va regagner son foyer», a-t-il expliqué au Parisien, avant d'ajouter: «Je pense qu’elle est innocente».

Très sollicité par les médias depuis l'arrestation de sa compagne, l'homme est déjà visiblement à bout de nerfs. Il a en effet demandé au journaliste du quotidien parisien de dire à ses confrères de le laisser tranquille. De son côté, le Figaro a mené l'enquête dans le village de Granges-sur-Vologne, où vit actuellement Murielle Bolle.

Murielle Bolle fixée sur son sort mardi

«On ne la voit jamais dehors sauf quand elle va chercher les enfants à l’école en vélo. Elle en a deux et lui plusieurs d’un premier mariage», a déclaré un voisin. «Je pense qu'elle a dû couper les ponts avec ses frères et sœurs. Elle ne reçoit jamais d'invités», a-t-il ajouté.

Après quatre jours de détention, Murielle Bolle, mise en examen pour l’enlèvement qui a conduit à la mort du petit Grégory, sera fixée sur son sort mardi. Une audience devant la chambre de l’instruction décidera de son maintien ou non en détention. Après avoir été eux aussi mis en examen dans cette affaire, les époux Jacob avaient été remis en liberté, sous contrôle judiciaire, le 20 juin.

L'interpellation de Murielle Bolle à son domicile de Granges-sur-Vologne:

(pp/L'essentiel)