Frontaliers Belges au Luxembourg

14 mai 2016 13:29; Act: 14.05.2016 13:32 Print

L'assurance dépendance bientôt cotisée en double?

LUXEMBOURG/BELGIQUE - En 2017, les frontaliers belges pourraient être amenés à cotiser deux fois pour une assurance dépendance, en raison d'une nouvelle mesure en Wallonie.

storybild

Une question parlementaire a été déposée au gouvernement wallon afin d'éclaircir la mesure avant son entrée en vigueur.

Sur ce sujet
Une faute?

À partir du 1er janvier 2017, les Wallons devront cotiser pour une assurance dépendance obligatoire en Belgique, selon un avant-projet de loi approuvé en juillet dernier par le gouvernement wallon. Cette nouvelle mesure pourrait avoir de fâcheuses conséquences sur les quelque 40 000 travailleurs frontaliers, soulève le journal Le Soir.

En travaillant au Grand-Duché, les frontaliers belges cotisent déjà, de manière obligatoire, à l'assurance dépendance. 1,4% du salaire brut est automatiquement reversé à la Caisse nationale de santé. La Belgique s'inquiète que ses ressortissants qui travaillent au Grand-Duché ne soient dès lors obligés de payer deux fois cette assurance dépendance. En début de semaine, le député wallon Yves Evrard (MR) a interrogé le gouvernement wallon, concernant les «futures synergies entre l’assurance dépendance wallonne et l’assurance dépendance luxembourgeoise».

Prestations luxembourgeoises annulées?

«Je suis inquiet pour les frontaliers car le sujet ne semble avoir été abordé par personne», a confié Yves Evrard au Soir. «Ces frontaliers ne cotisent auprès des mutuelles (belges, NDLR) que pour l’assurance complémentaire. Devront-ils cotiser également à l’assurance obligatoire en Région wallonne alors qu’ils ont cotisé pendant toute leur carrière grand-ducale pour l’assurance dépendance ?», s'interroge-t-il, après avoir soulevé un autre problème: la différence des prestations entre les deux pays.

«L’accès au système belge aurait pour conséquence d’annuler les prestations de l’assurance luxembourgeoise, plus avantageuse que la wallonne (...). Une demande d’aide matérielle à l’Aviq wallonne (l’Agence pour une vie de qualité) pour un aménagement à son domicile entraînerait une exclusion de l’assurance dépendance luxembourgeoise», explique-t-il, espérant que des contacts vont être pris entre les responsables belges et grand-ducaux.

(jd/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • marie ange le 14.05.2016 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    si il n'y avait pas le Grand Duché que ferait le gouvernement wallon de ses 40.000 Belges frontaliers, des chômeurs?

  • Jos P. le 14.05.2016 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    La Wallonie ne peut simplement pas forcer les gens à cotiser 2 fois. Cette loi ne survivra pas une confrontation auprès du CJUE.

  • BetterKeptSecret le 15.05.2016 01:04 Report dénoncer ce commentaire

    L'assurance dépendance de 1,4% n'est pas calculée directement sur le revenu brut . Pour les salariés, celle-ci est calculée sur le salaire brut après application d'un abattement égal à un quart du salaire social minimum.

Les derniers commentaires

  • BetterKeptSecret le 15.05.2016 01:04 Report dénoncer ce commentaire

    L'assurance dépendance de 1,4% n'est pas calculée directement sur le revenu brut . Pour les salariés, celle-ci est calculée sur le salaire brut après application d'un abattement égal à un quart du salaire social minimum.

  • Pierre le 14.05.2016 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout à fait d'accord avec vous

  • neofeet le 14.05.2016 15:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @marie ange. Merci pour votre participation, oh combien importante et réellement clairvoyante.

  • marie ange le 14.05.2016 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    si il n'y avait pas le Grand Duché que ferait le gouvernement wallon de ses 40.000 Belges frontaliers, des chômeurs?

    • FullmétalJF le 14.05.2016 20:28 Report dénoncer ce commentaire

      Bien d'accord, ils résident en Belgique parce que c'est moins cher qu'au GDL mais bénéficient de tous les avantages liés à leur activité au GDL. On ne peut pas toujours gagner sur tous les tableaux.

    • lolo le 19.05.2016 14:09 Report dénoncer ce commentaire

      Et bien Non , resident Belge parceque Belge et que la Belgique ne peut donner du travail à tout le monde .Nous sommes en effet 40.000 travailleurs frontaliers qui ne sont pas pres à cotiser 2 fois pour payer nos politiques.

  • Jos P. le 14.05.2016 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    La Wallonie ne peut simplement pas forcer les gens à cotiser 2 fois. Cette loi ne survivra pas une confrontation auprès du CJUE.

    • Les mutuelle ont besoins d'argent le 14.05.2016 18:43 Report dénoncer ce commentaire

      Pour le débat sera vite réglé. Ils feront cotisé là où on réside. C'est déjà un peu le cas lors de la retraite. Si vous avez travaillé 39 ans au Luxembourg, mais une année en Belgique, vous tombé automatiquement sous la mutuelle Belge si vous résidez en Belgique. C'est du vécu.