Affaire en France

17 février 2020 11:21; Act: 17.02.2020 11:49 Print

La Messine liée aux vidéos de Griveaux se confie

METZ/PARIS - Alexandra de Taddeo, jeune femme de Metz, qui semble être la destinataire des vidéos de Benjamin Griveaux, est un peu «dépassée par l'ampleur» des événements.

Sur ce sujet
Une faute?

L'artiste russe Piotr Pavlenski et sa compagne, Alexandra de Taddeo, originaire de Metz, ont été placés en garde à vue dans l'enquête sur les vidéos intimes ayant poussé Benjamin Griveaux à retirer sa candidature à la mairie de Paris, a-t-on appris dimanche, auprès du parquet de Paris. Tous deux sont en garde à vue pour «atteinte à l'intimité de la vie privée» et «diffusion sans l'accord de la personne d'images à caractère sexuel», dans le cadre de l'enquête ouverte samedi, à la suite du dépôt d'une plainte contre X de M. Griveaux.

Piotr Pavlenski, 35 ans, avait été placé en garde à vue, samedi après-midi, dans un autre dossier portant sur des violences commises le soir du 31 décembre. Celle-ci a été suspendue dimanche et une seconde garde à vue a démarré pour l'interroger sur l'affaire Griveaux. La durée totale de ces gardes à vue ne pourra excéder 48 heures, soit jusqu'à lundi après-midi.

Sa compagne, Alexandra de Taddeo, 29 ans, est en garde à vue depuis samedi soir dans l'affaire Griveaux. Selon une source proche du dossier, c'est elle qui aurait été au départ la destinataire des vidéos incriminées. Le Parisien a explique que la jeune femme a commencé à s'exprimer devant les enquêteurs, dimanche après-midi. Une source dit au journal francilien «qu'elle n'était pas vraiment sur un acte politique comme son compagnon, mais plutôt sur une ligne personnelle». Elle serait «tétanisée» et «dépassée par l'ampleur» des événements. Le Parisien évoque «une forme de vengeance après avoir mal vécu le comportement de Benjamin Griveaux».

Au départ, c'est elle qui a contacté celui qui était secrétaire d’État au printemps 2018 sur Facebook et Instagram. La discussion entre cette étudiante russophile et lui aurait d'abord tourné autour de la politique avant de dériver vers des conversations plus «privées». À cet instant, la jeune femme n'était pas en couple avec l'artiste russe et l'enquête devra déterminer si elle l'avait déjà rencontré.

Aux enquêteurs, l'ancien candidat à la mairie de Paris a reconnu cette relation. Il a indiqué que les vidéos intimes transmises s'effaçaient automatiquement une minute après leur lecture. Il se demande comment la jeune femme a pu les récupérer via un outil technique ou autre ce qui pourrait étayer la thèse du coup monté contre lui.

L'avocat et essayiste Juan Branco, qui dit avoir «conseillé» M. Pavlenski sur les vidéos à l'origine du retrait de M. Griveaux, était également présent à cette soirée de réveillon. Dimanche, Me Branco a dénoncé le fait de ne pas pouvoir être désigné comme avocat de Piotr Pavlenski dans la procédure portant sur la diffusion des vidéos, mettant en cause le parquet de Paris. «Il s'oppose à ce que je représente mon client. Il s'agit d'une atteinte aux droits de la défense inédite, gravissime», a-t-il expliqué à sa sortie des locaux de la police judiciaire.

Procéduralement, le parquet, ne pouvant le faire seul, doit saisir le bâtonnier s'il souhaite contester la désignation d'un avocat. Contactés par l'AFP, le parquet de Paris et le bâtonnier de Paris n'ont pas souhaité faire de commentaire. Juan Branco a précisé à l'AFP que sa procédure de désignation était pour le moment suspendue, dans l'attente d'une rencontre qu'il doit avoir lundi avec le bâtonnier.

(L'essentiel/cga/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ManuHelp le 17.02.2020 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    Une fois publié c'est pour toujours. En effet sur le net il ne faut jamais se mettre à nu au sens propre au comme au sens figuré.

  • Robin Wood le 17.02.2020 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui est sûr c'est que M. Griveaux n'est pas droit dans ses bottes. Lui qui disait être pour la famille, ect... Il va vite fait de retourner sa veste dès qu'une jolie femme débarque...En gros, je trouve justifié ce qui lui arrive. Quand est en course pour un poste important, on doit être irréprochable...

  • resident agacé le 17.02.2020 13:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lorsqu’on défend les valeurs familiales, autant être propre sur soi... sinon autant ne rien dire... il se dit victime, mais si il n’avait pas défendu ses valeurs, ces images auraient beaucoup moins touché son image! La langue politicienne, défendre des valeurs qu’on ne s’impose même pas à soi même...

Les derniers commentaires

  • Tristounet le 18.02.2020 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    C’est affolant de lire toutes ces réflexions et de voir le nombre de personnes qui cautionnent ce genre d’attitude : tu me deranges je me venge et je balance. Certes je l’admets, il a péché, mais cela en fait-il un mauvais mari et père? Que savons nous de la manière de fonctionner de leur couple?Mitterand a son époque avait une fille hors mariage, cela en a t’il fait un mauvais président ? Je trouve qu’aujoud’hui avec les réseaux sociaux, tout est trop facile, il serait peut être temps de mettre fin à l’annonymat et de réglementer sérieusement le trafic internet!!!

  • Roger le 18.02.2020 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    quand on est assez inconscient pour se filmer a poil et envoyer la video... c'est qu'on est pas apte a exercer des fonctions publiques a responsabilite...

  • dubai le 18.02.2020 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    PaD : pourquoi l’éviter comme la peste à Metz ? Que vous a-t-elle fait ou pas fait d’ailleurs ? Quel acharnement à défendre l’indéfendable que le vôtre ! Hummm..

  • pep le 18.02.2020 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Drôle de conception en effet si vous pensez que la fidélité n’a rien avoir avec la famille Cela ne relève pas de l’hypocrisie mais des valeurs qui en effet à vous semblent ne plus exister

    • ange le 18.02.2020 14:51 Report dénoncer ce commentaire

      c'est une question de respect de soi et de l'autre dommage qu'il ne l'ait pas compris

  • patdevelours le 18.02.2020 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous devriez quand même consulter un spécialiste. Il est vraiment temps