France/Grand Est

26 juin 2020 09:22; Act: 26.06.2020 09:39 Print

La France «à la merci d'une vague de froid»?

FESSENHEIM - L'arrêt du réacteur n°2 de la centrale nucléaire alsacienne fait craindre un hiver sous tension pour la sécurité de l'approvisionnement électrique.

storybild

La fin de la centrale alsacienne fait craindre un hiver sous tension pour la sécurité de l'approvisionnement du pays. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'arrêt du réacteur numéro 2 de Fessenheim intervient au moment où la sécurité de l'approvisionnement électrique pour l'hiver est compliquée par la pandémie du Covid-19, qui a bouleversé le calendrier industriel d'EDF. Son arrêt définitif dans la nuit du 29 au 30 juin va priver la France d'une capacité de 900 MW, après une puissance équivalente déjà perdue en février avec la fermeture du premier réacteur.

La fin de la centrale alsacienne avait été prévue de longue date, bien avant la pandémie de Covid-19 qui a compliqué le calendrier des chantiers de maintenance des réacteurs d'EDF et fait maintenant craindre un hiver sous tension pour la sécurité de l'approvisionnement du pays. Les arrêts pour travaux et rechargement du combustible sont habituellement réalisés au printemps et à l'été, afin que les réacteurs soient prêts en hiver, quand ils sont le plus sollicités en raison notamment du recours massif au chauffage électrique. Mais ces opérations ont pris du retard cette année en raison de la crise sanitaire.

«Absurdité industrielle et climatique»

S'agissant de l'hiver prochain, la situation est «inédite» et nécessitera «une très grande vigilance», a mis en garde François Brottes, le président du directoire du gestionnaire du réseau à haute tension RTE. EDF a du coup été contraint de s'adapter. «Le programme industriel pour maintenance programmée du parc nucléaire a été révisé et ajusté afin de disposer de la plus grande disponibilité possible sur la période novembre 2020-février 2021», explique-t-on chez l'électricien.

«Nous avons réservé certains de nos réacteurs pour la production d'hiver en les arrêtant cet été et cet automne pour économiser leur combustible. Cela va également nous permettre de décaler à 2021 le prochain arrêt pour maintenance de ces réacteurs», indique le groupe. Pour alléger la pression sur le système électrique, le gouvernement a par ailleurs mis en place des mesures de soutien plus fortes à l'effacement (la réduction ponctuelle de la consommation de gros clients), et pour l'achat de thermostats plus performants.

Face à cette situation complexe, les syndicats ont critiqué une nouvelle fois la décision de fermer Fessenheim. «La difficulté à passer l'hiver sera d'autant plus grande que le système électrique aura été privé de 1 800 MW de puissance électrique pilotable issue des deux réacteurs de Fessenheim fermés au 1er semestre», regrette ainsi la CFE. Le syndicat estime qu'il s'agit d'une «absurdité industrielle et climatique», doublée d'une «hérésie électrique qui met la France à la merci d'une vague de froid».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tomtom le 26.06.2020 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire qu'on pousse, voir oblige les véhicules électriques, alors que rien n'est prévu pour supporter techniquement un état normal du réseau électrique. Aberration totale de la part des dirigeants!!! Et oui, on ne fabrique pas l'électricité d'un coup de baguette magique! Pas grave, on brûlera encore plus de charbon et de pétrole pour compenser...

  • Sabrina le 26.06.2020 11:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais comment vont ils faire pour alimenter les voitures électriques ?

  • Pep 57 le 26.06.2020 11:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel raisonnement intelligent ! Je suppose que vous êtes de ceux qui manifestent chaque année contre "catenom"et qui en rentrant chez eux allument le chauffage à fond regarde la tv et ont le tout électriques à la maison, sans se préoccuper de savoir d'où l'électricité provient.

Les derniers commentaires

  • Henri le 27.06.2020 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Cela ne nous fera pas de mal d'être un peu moins gâté. Arrêtons tout ce cirque.

  • WhaleWhisperer le 27.06.2020 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    Les 4 réacteurs de Cattenom ne tournent pas souvent à plein régime. Là au moiins il y a encore une confortable réserve en puissance pour un hiver dûr. Faut juste planifier les périodes de maintenance de façon à avoir terminé avant l'hiver, et que les 4 réacteurs puissent être en service.

  • Jean II le 26.06.2020 20:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @letroll : Pas d'inquiétude , le Luxembourg va nous aider . Les écologistes ont des solutions .

  • veritis le 26.06.2020 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cessez de vous chauffer à l'électricité. passez au gaz, pelet et ou mazout

  • Vindulux le 26.06.2020 17:32 Report dénoncer ce commentaire

    Que se passe t'il si le Luxembourg doit réduire sa consommation de 1 800 MW? Que tous ceux qui souhaitent la fermeture d'une centrale prennent des mesures pour économiser la même quantité d'énergie que produit la centrale nucléaire qu'ils souhaitent fermer.