À Metz

23 février 2020 15:26; Act: 24.02.2020 09:40 Print

La permanence d’un député prise pour cible

METZ – Le député centriste et candidat aux municipales, Richard Lioger, a vu sa permanence recouverte d’autocollants évoquant des croix gammées, dans le centre-ville de Metz.

storybild

Des autocollants ont été apposés sur le local du candidat à la mairie de Metz. (photo: Twitter / Richard Lioger)

Sur ce sujet
Une faute?

Richard Lioger, député et candidat aux municipales à Metz, a vu sa permanence de campagne dégradée ce week-end. Le local situé dans le centre-ville de Metz a été «recouvert d’inscriptions et d’autocollants avec des croix gammées», a dénoncé le membre de la majorité présidentielle sur Twitter. Les lettres du parti LREM sont imbriquées de manière à rappeler la typographie utilisée par les nazis, de même que le cercle blanc inséré dans un carré rouge.

Le nom du parti est d'ailleurs détourné, pour devenir «La répression en marche», le «R» signifiant normalement République. «Je ne me laisserai pas impressionner par ces méthodes ignobles», a encore indiqué Richard Lioger. La devanture d’une librairie, où le candidat s’est rendu, samedi, a également été recouverte d’autocollants.

Ce n’est pas la première fois qu’un député mosellan du parti d’Emmanuel Macron est pris pour cible par des opposants. Christophe Arend, élu dans le secteur Forbach, a aussi vu sa permanence parlementaire être dégradée à trois reprises en fin d’année dernière.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 23.02.2020 23:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Inadmissible malgré les divergences politiques. Que ces gens soient punis.

  • Luxo le 25.02.2020 21:08 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut vraiment avoir l'esprit torturé pour voir un croix gammé! Moi je ne vois que 4 lettres LREM. Chez nous ce symbole a été remplacer par un lion rouge . Et cela ne choque personne.

  • lolo le 25.02.2020 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c du n'importe quoi, malheureux si on n' a pas c idées à soi qu'il faut copier et on voit tout de suite autre chose sur l'autocollant et pas s'qu'ils voulent nous communiquer

Les derniers commentaires

  • Luxo le 25.02.2020 21:08 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut vraiment avoir l'esprit torturé pour voir un croix gammé! Moi je ne vois que 4 lettres LREM. Chez nous ce symbole a été remplacer par un lion rouge . Et cela ne choque personne.

  • lolo le 25.02.2020 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c du n'importe quoi, malheureux si on n' a pas c idées à soi qu'il faut copier et on voit tout de suite autre chose sur l'autocollant et pas s'qu'ils voulent nous communiquer

  • Grand Maître le 23.02.2020 23:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Inadmissible malgré les divergences politiques. Que ces gens soient punis.

    • Reinedecoeur le 24.02.2020 07:57 Report dénoncer ce commentaire

      Punis ? Pour quelques malheureux autocollants ?