France/Grand Est

29 octobre 2018 12:02; Act: 29.10.2018 12:26 Print

La pollution mesurée grâce à des escargots

VOSGES - Des analyses faites sur des escargots, dans une forêt des Vosges, avaient livré de surprenants résultats. Une expérience se poursuit dans un laboratoire de Besançon.

storybild

Des escargots mis en cage dans une forêt des Vosges, sur des sites miniers du Moyen Âge, présentaient de grandes quantités de plomb, d'argent, d'arsenic. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'escargot est un modèle particulièrement intéressant pour évaluer la qualité de l'environnement», assure Frédéric Gimbert, enseignant-chercheur en écotoxicologie à l'Université de Besançon. Il évolue à l'interface entre sol, plantes et atmosphère. «Nous pouvons savoir si la pollution joue sur leur développement, s'il y a une perturbation du développement des juvéniles, une inhibition de la reproduction des adultes», explique le chercheur. C'est aussi l'intérêt des escargots: ils accumulent les polluants dans leur corps.

Parfois, les expériences réservent quelques surprises. «Les escargots mis en cage dans une forêt des Vosges, sur des sites miniers du Moyen Âge, présentaient de grandes quantités de plomb, d'argent, d'arsenic... Beaucoup plus importantes que sur les sites industriels récents de Metaleurope, dans le Nord-Pas-de-Calais». Après quatre semaines à crapahuter sur le terrain, les escargots sont disséqués et leurs organes (glandes digestives, reins...) analysés pour définir des indices de risque toxicologique.

«Sur une friche industrielle, si le sol est contaminé, c'est 1 000 euros la tonne pour déblayer. Ça peut valoir le coût de vérifier si le risque environnemental est important pour une gestion raisonnée des sites et sols pollués», fait valoir Frédéric Gimbert.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gael Leveau le 29.10.2018 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime les escargots!

  • Méfiance le 29.10.2018 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    Selon l'article il semble intéressant de savoir d'où proviennent les escargots que nous consommons

  • NDYE le 29.10.2018 15:47 Report dénoncer ce commentaire

    Bon, pas d'escargots au menu pour les Fêtes !

Les derniers commentaires

  • let le 29.10.2018 20:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvre bête les bouffer c juste répugnant g jamais compris que les gens mangent ça beurkk

  • NDYE le 29.10.2018 15:47 Report dénoncer ce commentaire

    Bon, pas d'escargots au menu pour les Fêtes !

  • Méfiance le 29.10.2018 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    Selon l'article il semble intéressant de savoir d'où proviennent les escargots que nous consommons

  • Gael Leveau le 29.10.2018 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime les escargots!