En Meurthe-et-Moselle

14 janvier 2020 12:15; Act: 15.01.2020 12:17 Print

La préfecture a réussi à déchiffrer un message codé

NANCY - La préfecture de Meurthe-et-Moselle a fait appel aux internautes ce mardi pour résoudre une énigme, après avoir reçu une carte de vœux difficile à déchiffrer.

Sur ce sujet
Une faute?

Ce qui paraissait être une blague est en fait un message de menace. La préfecture de Meurthe-et-Moselle, aidée par certains internautes sur Twitter, est parvenue ce mardi à déchiffrer le message codé sur une carte de vœux qu'elle avait reçue. «Attention, vous n'avez plus que jusqu'à Vale (NDLR: Vale semble désigner la Saint-Valentin) pour réagir, après il sera trop tard», est-il ainsi indiqué en haut à droite de la carte, en chiffrage de Vigenère, un système de chiffrement polyalphabétique.

Adressée au service communication de la préfecture, la carte représente une lithographie, sur laquelle apparaît un personnage historique. En bas du texte, un cœur brisé a été ajouté. Le message était difficile à déchiffrer car il n'y a aucun indice au verso, ni sur l'enveloppe (non affranchie, donc déposée directement dans la boîte aux lettres de la préfecture).

«Si son auteur nous suit sur Twitter ou si quelqu'un arrive à comprendre le message, merci de nous contacter par message privé», avait lancé mardi matin la préfecture sur Twitter. Un internaute était d'abord parvenu à résoudre en partie l'énigme: l'image est ainsi issue de la déclaration des droits de l'homme. Un autre avait enchaîné et «voyait bien un chiffrage de Vigenère (NDLR: système de chiffrement polyalphabétique), basé sur l'article 1 de la déclaration». C'était bien la première phrase de l'article premier de la déclaration («Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits») qui était la clé pour déchiffrer le message. #LesTwittosSontFormidables, conclut la préfecture.

Actualisation: la préfecture de Meurthe-et-Moselle a en fait créé elle-même l'énigme. Voir notre article ici.

(ol/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Non crypté le 14.01.2020 19:09 Report dénoncer ce commentaire

    Très intéressant !

  • Phi le 15.01.2020 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a encore une CD ici au GDL qui est crypté peut la bas ils arrivent à la faire parler.

Les derniers commentaires

  • Phi le 15.01.2020 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a encore une CD ici au GDL qui est crypté peut la bas ils arrivent à la faire parler.

  • Non crypté le 14.01.2020 19:09 Report dénoncer ce commentaire

    Très intéressant !