France/Grand Est

30 mars 2018 12:41; Act: 30.03.2018 15:19 Print

Le Grand Est a le budget auto le plus bas de France

METZ - Le budget auto des Français a augmenté l'an dernier, selon une étude de l'Automobile club association (ACA). Mais c'est dans le Grand Est qu'il est le moins important.

storybild

Sur ce sujet
Une faute?

L'Automobile club association a dévoilé, comme chaque année, son «budget de l'automobiliste», basé sur l'analyse des coûts de quatre voitures: une Renault Clio essence, une Peugeot 308 diesel, une Dacia Logan diesel et une Toyota Prius hybride (essence-électricité). Selon cette «photographie annuelle», les dépenses moyennes consacrées par l'automobiliste français à son véhicule ont progressé de 3% à 4,6%, «soit trois à plus de quatre fois la valeur de l'inflation», estimée à 1% en France en 2017.

Dans le détail, les prix catalogue des voitures de référence ont augmenté de 0,2% à 3,9%, les dépenses d'entretien de 3% à 3,9%, les primes d'assurance de 1,6%. Seuls les postes de péage et de garage de la voiture ont augmenté moins vite que l'inflation, respectivement de 0,8% et de 0,9%. D'après l'ACA, l'automobiliste consacre en moyenne un quart de son budget au paiement des taxes, qui s'élèvent au total à 67 milliards d'euros, dont 36 milliards pour les seules taxes sur les carburants.

Le budget national moyen était ainsi de 6 063 euros par voiture, et atteint 6 278 en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Selon Le Républicain Lorrain, ce budget est de 5 731 euros dans le Grand Est, soit la somme la moins importante du pays.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • RamBo le 30.03.2018 13:55 Report dénoncer ce commentaire

    Cela se voit tous les jours sur nos routes. Des phares en panne, puis le clignotant semble être en option ....... par contre, le GSM à la main, cela fonctionne.

  • Fred/B le 30.03.2018 17:42 Report dénoncer ce commentaire

    chiffres biaisés par le nombre de voitures de fonction immatriculées au GDL

  • Teuf le 30.03.2018 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Attention on va essayer de s'attaquer à nos voitures de fonctions, première flèche de l'arc....

Les derniers commentaires

  • cabanice le 30.03.2018 20:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on donnait moins de voiture de fonction au Luxembourg il y aurait moins de bouchons car plus de transport en commun...pour moi il faut durcir la fiscalité

    • RamBo le 31.03.2018 12:46 Report dénoncer ce commentaire

      Correct !

  • Fred/B le 30.03.2018 17:42 Report dénoncer ce commentaire

    chiffres biaisés par le nombre de voitures de fonction immatriculées au GDL

  • Almeric le 30.03.2018 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    Comme trop souvent aucune analyse sérieuse sur l'achat des carburants au L ou en D par les nombreux frontaliers ce qui expliquerait en partie cette différence de budget

  • Normal le 30.03.2018 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes la région avec le plus de voitures de sociétés payées par un employeur étranger donc c'est assez logique. Avec cela la plupart ont une carte essence donc ils ne payent jamais un plein de leur poche, ni l'assurance. Bref sans cela on serait dans les plus hautes régions car ceux qui n'ont pas la voiture de société ont souvent une grosse voiture, voire 2 par ménages.

  • NDYE le 30.03.2018 15:40 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme l'état de ses routes !