Détournement de fonds

19 avril 2021 12:50; Act: 19.04.2021 17:23 Print

Le maire de Metz est mis en examen

METZ - La justice a ordonné la mise en examen du maire de Metz, François Grosdidier, pour «prise illégale d’intérêts» et «détournements de fonds publics».

storybild

L'affaire en question remonte à 2013. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

Sur ce sujet
Une faute?

Le maire de Metz, François Grosdidier (LR), a été mis en examen pour «prise illégale d’intérêts» et «détournements de fonds publics» dans l’affaire de la réserve parlementaire, a-t-on appris auprès du Républicain Lorrain. La Chambre de l'instruction de Nancy avait ordonné la mise en examen du maire LR en février 2019. La décision vient de tomber.

Pour rappel, l'affaire en question remonte à 2013. À l'époque, Philippe Mousnier, adversaire de François Grosdidier aux élections régionales et départementales de mars 2011, avait déclaré que l'actuel maire de Metz avait utilisé les fonds publics de sa réserve parlementaire en 2009 et en 2011, de l'ordre de 160 000 euros, pour subventionner son association Valeur Écologie. La justice avait ouvert une information judiciaire en juin 2013, qui s'était clôturée par un non-lieu, quatre ans plus tard.

La Cour de cassation a finalement renvoyé l’affaire devant la Chambre de l’instruction de Nancy, qui a demandé en 2019 davantage d'informations et ordonné la mise en examen de François Grosdidier.

(L'essentiel)