Justice en France

31 août 2021 15:35; Act: 31.08.2021 16:56 Print

Le maire de Metz renvoyé devant la justice

METZ - François Grosdidier (LR) a été renvoyé devant le tribunal correctionnel d'Épinal pour «prise illégale d'intérêts» et «détournement de fonds publics».

storybild

François Grosdidier conteste ces accusations. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous contestons formellement ces incriminations et nous nous interrogeons sur l'opportunité d'un pourvoi en cassation», a indiqué l'avocat de François Grosdidier, Me Alain Behr. L'affaire a débuté en février 2013 par une plainte avec constitution de partie civile de Philippe Mousnier, ancien adversaire politique de l'édile, selon qui M. Grosdidier aurait utilisé à deux reprises des fonds de sa réserve parlementaire pour subventionner l'association Valeur Écologie, dont il était le président.

Un juge d'instruction avait rendu une ordonnance de non-lieu, confirmée en appel en juin 2017 par la chambre de l'instruction de Metz. L'association Anticor avait ensuite introduit un recours en cassation. La Cour de cassation avait cassé le non-lieu et renvoyé cette affaire devant la chambre de l'instruction de Nancy.

François Grosdidier a été élu maire de Metz en 2020. Il avait été auparavant maire de la ville voisine de Woippy entre 2001 et 2017. Alors qu'il était sénateur-maire UMP de Woippy, M. Grosdidier a été condamné en 2015 pour «détournements de biens publics» pour avoir utilisé un véhicule de fonction de sa mairie pour se rendre fréquemment à Paris, à l'époque où il était député et candidat à la présidence de l'UMP en 2004.

(L'essentiel/AFP)