Vosges/Paris

15 janvier 2021 19:00; Act: 16.01.2021 13:02 Print

Le papa du petit Grégory sort du silence

VOSGES/PARIS - Jean-Marie Villemin, 62 ans, se confie après 15 ans de silence. Il dit espérer bientôt la vérité sur l'assassinat non élucidé de son fils en 1984.

storybild

Jean-Marie Villemin, 62 ans, écrit dans une postface au livre de Me Thierry Moser, «Parole d'avocat», sorti vendredi. (photo: AFP/Archive)

Sur ce sujet
Une faute?

Jean-Marie Villemin, le père du petit Grégory, a rompu près de 15 ans de silence, disant espérer «dans un avenir pas trop éloigné» la vérité sur l'assassinat non élucidé de son fils en 1984, alors que plusieurs éléments ont récemment relancé l'enquête. «Nous espérons, nos avocats, Christine (Villemin, son épouse, ndlr) et moi, que nous pourrons enfin aboutir, dans un avenir pas trop éloigné, à une juste solution», écrit M. Villemin, 62 ans, dans une postface au livre de Me Thierry Moser, «Parole d'avocat», sorti vendredi (La Valette/Le Noyer Editeurs).

«Il le faut par respect pour la mémoire de Grégory», ajoute M. Villemin qui rompt, avec ce texte d'une dizaine de pages, près de quinze années de silence: sa dernière prise de parole publique remonte à 2006, lorsque le couple Villemin avait accordé un entretien au quotidien La Croix. Dans la postface, Jean-Marie Villemin évoque l'«anéantissement total» qu'a représenté pour lui et Christine la mort de leur premier fils (le couple a eu depuis trois enfants) et rend un hommage appuyé à Me Moser, l'avocat mulhousien à leurs côtés depuis 1985.

«C'est un couple uni»

Un «grand frère» qui «se bat de façon désintéressée et déterminée, avec ses confrères, pour Grégory», ses frères et sa sœurs nés après son assassinat, «pour Christine et pour moi», écrit M. Villemin. Les Villemin «sont sereins, c'est un couple uni» qui se bat «pour que la justice puisse passer», a déclaré à l'AFP M. Moser. Le couple, qui a depuis longtemps quitté les Vosges où s'est noué le drame de leur vie, réside en région parisienne: «Jean-Marie est jeune retraité» et Christine, 61 ans, travaille toujours dans une maison d'édition, poursuit l'avocat.

«Ils n'ont aucun désir de vengeance, aucune amertume (...) Ils veulent simplement la justice et la vérité», insiste le conseil, qui évoque «l'amitié» et «l'affection» qui le lie au couple. Condamné en 1993 à cinq ans de prison, dont un avec sursis, pour le meurtre en 1985 de Bernard Laroche, son cousin qu'il soupçonnait d'avoir tué son fils, Jean-Marie Villemin confie dans la postface l'avoir «tué dans un moment d'aberration et de total désespoir».

«Une recherche d'ADN de parentèle»

Il égratigne au passage le «triste» juge Jean-Michel Lambert, qui s'est suicidé en 2017 à l'âge de 65 ans. Premier magistrat à instruire le dossier, son travail a été très décrié: après avoir inculpé M. Laroche, M. Lambert avait ensuite reporté ses soupçons sur Christine Villemin, totalement blanchie par la justice en 1993. La publication de ce texte intervient alors que plusieurs éléments ont récemment relancé l'enquête.

Mi-décembre, les avocats des Villemin ont soumis à la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Dijon, où est instruit depuis 1987 le dossier, de nouvelles demandes d'expertises, notamment ADN, les précédentes n'ayant rien donné. Ces nouvelles demandes portent sur «une recherche d'ADN de parentèle» et sur la possibilité, à partir de matériel génétique, de dresser le «portrait robot» d'une personne, avait indiqué une source proche du dossier.

«Nous apporter des éléments précieux pour avancer»

La chambre de l'instruction devrait rendre sa décision «fin janvier», selon le procureur général de Dijon, Thierry Pocquet du Haut-Jussé. «Dans ce dossier, nous avons déjà ramassé pas mal d'éléments intéressants (...) il faut encore les fortifier, les amplifier» et ces expertises pourraient «nous apporter des éléments précieux pour avancer d'avantage», estime Me Moser. «Des auditions» ont également eu lieu dernièrement, selon M. Pocquet du Haut-Jussé, qui avait aussi confirmé l'existence, dévoilée par Le Parisien, d'un rapport de stylométrie, pas encore versé au dossier, incriminant une personne.

L'affaire Grégory, considérée comme l'un des dossiers les plus énigmatiques de l'histoire criminelle française depuis que l'enfant a été retrouvé mort le 16 octobre 1984 dans la Vologne, avait connu en juin 2017 un rebondissement inattendu avec les mises en examen de son grand-oncle et de sa grand-tante, les époux Jacob, jamais inquiétés auparavant, et Murielle Bolle. Ces poursuites ont toutefois été annulées pour des questions de procédure.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • GRAND Maître le 15.01.2021 22:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il sera éternellement dans nos esprits. Cet enfant doit pouvoir reposer en paix après la vérité.

  • plus que marre le 15.01.2021 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il serait plus que temps je suis l affaire depuis le début triste histoire.J espére qu ils trouveront le ou la coupable comment peuvent ils dormir aprés d avoir fais ce crime a un petit enfant c est horrible

  • babou le 15.01.2021 19:56 Report dénoncer ce commentaire

    un jour on sauras qui a tuer Grégory ces inévitable et je pense qu on tomberas de haut je pense

Les derniers commentaires

  • SKF le 18.01.2021 19:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement l’argent et le sexe fait beaucoup de dégâts , triste que c’est un enfant innocent qui a payé pour les bêtises humaines !!! Pauvre anges !!! Repose en paix

  • SKF le 18.01.2021 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jean-Marie Villemin dans toute cette affaire, c’est toi le plus malheureux !!! Autour de toi beaucoup de personnes de ton entourage te cachent bien des choses !!! La vérité !!!

  • Mago le 16.01.2021 19:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez avec vos conneries sur ce dossier! Il est sorti du silence pour ne rien dire. Si tout le monde dirait ce qu’il sait sur ce fait, on aurait déjà ilucidé l’affaire!!!

  • luis le 16.01.2021 18:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je espere que ils retrouveront le s coupables vite. depuis le temps que ça dure cette tragédie. À les salauds..

  • tumuc humac le 16.01.2021 17:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ce monsieur il ne faut pas qu'il oubli qu'il a tué une personne ,(coupable 'ou pas) il n'est pas resté longtemps en prison....