Trafic ferroviaire

20 octobre 2019 18:26; Act: 21.10.2019 08:41 Print

Le trafic frontalier est encore perturbé ce lundi

LUXEMBOURG/METZ - Seulement un train sur deux est en circulation ce lundi, sur l'axe Metz-Luxembourg, a indiqué la SNCF de Lorraine, dimanche.

storybild

La moitié des trains resteront à l'arrêt lundi entre Metz et le Luxembourg. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet
Une faute?

Les perturbations continuent lundi entre la France et le Luxembourg. Seulement un train sur deux sera mis en place durant la journée de lundi, sur la ligne Nancy-Metz-Luxembourg, a indiqué dimanche la SNCF Lorraine, contactée par L'essentiel. «Les heures de pointe resteront privilégiées», a indiqué un porte-parole. Lundi matin, il précise que «ça circule conformément aux prévisions» avec un train sur deux sur les rails.

Au total, 57 allers et retours seront assurés durant la journée. Le trafic sera en phase de reprise, suite à un mouvement social débuté en fin de semaine. Une partie du personnel SNCF a appliqué son droit de retrait, après un accident dans la région Grand Est. Mais la direction considère qu'il s'agit d'une grève déguisée, organisée par les syndicats. Le trafic devrait reprendre d'ici mardi. «À ce moment-là, la situation devrait être à peu près normale», toujours selon le porte-parole de la SNCF.

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a rappelé dimanche soir que les billets seraient remboursés «à 100%», y compris ceux normalement non remboursables. Il a annoncé la mise en place rapide d'un fonds d'indemnisation d'un million d'euros pour les voyageurs qui ont subi «des dommages exceptionnels», notamment ceux qui ont dû acheter d'autres billets ou se loger à l'hôtel.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le poil sur la main le 21.10.2019 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    Encore une fois, on prend les gentils travailleurs et usagers du rail en otage. Et puis excusez-moi, mais faire grève pour des raisons obscures, je ne suis pas d'accord. Je travaille dans le milieu hospitalier, et on se permettrait pas de se mettre en grève pour le moindre accident. Quand on a une conscience et des responsabilités professionnelles, on va travailler et ceci peu importe les contraintes, les conséquences qui peuvent y avoir.

  • benvoyons le 20.10.2019 19:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sncf vous êtes juste lamentable tant vous êtes indigne des avantages acquis par de vrais travailleurs...

  • Gnafron le 21.10.2019 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère qu'avec leur droit de retrait il vont tous en atelier installer le système ETCS...

Les derniers commentaires

  • l'argonaute le 21.10.2019 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si vous êtes pas contents, habitez au Luxembourg. ca coûtera moins cher à la collectivité au lieu de subventionner vos abonnements avec de l'argent public.

  • Le pacifique éclairé le 21.10.2019 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ le poil sur la main : le malaise est bien plus profond que ça! Privatisation, manque de personnel, suicide c’est devenu ça la SNCF actuellement.

  • Franfan le 21.10.2019 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas une grève, les agents SNCF exercent un droit de retrait à la fois pour la sécurité des usagers et d'eux-mêmes. Ils sont dans leur plein droit.

  • Gnafron le 21.10.2019 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère qu'avec leur droit de retrait il vont tous en atelier installer le système ETCS...

  • le poil sur la main le 21.10.2019 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    Encore une fois, on prend les gentils travailleurs et usagers du rail en otage. Et puis excusez-moi, mais faire grève pour des raisons obscures, je ne suis pas d'accord. Je travaille dans le milieu hospitalier, et on se permettrait pas de se mettre en grève pour le moindre accident. Quand on a une conscience et des responsabilités professionnelles, on va travailler et ceci peu importe les contraintes, les conséquences qui peuvent y avoir.