Dans le Haut-Rhin

08 septembre 2018 10:47; Act: 08.09.2018 10:53 Print

Le zoo de Mulhouse s’offre une extension africaine

MULHOUSE - Le parc zoologique et botanique, qui fête ce samedi ses 150 ans, prévoit d'ouvrir dans trois ans un espace dedié à 100% aux animaux d'Afrique.

storybild

Le zoo de Mulhouse va ouvrir un espace dédié aux animaux d'Afrique, à l'image de ce lémur aux yeux turquoise (Madagascar). (photo: AFP/Sebastien Bozon)

Une faute?

Le zoo de Mulhouse (Haut-Rhin), qui fête samedi ses 150 ans, ouvrira en 2021 un espace entièrement dédié aux animaux d’Afrique, a-t-on appris auprès de sa direction. Le projet «Horizon Afrique» consiste à reproduire une forêt tropicale et la savane pour y regrouper des espèces déjà présentes ou nouvelles, dont beaucoup sont en danger d’extinction, a exposé Brice Lefaux, directeur du parc zoologique et botanique de Mulhouse. Ce nouvel espace d’1,5 hectare permettra par exemple au zoo d’accueillir pour la première fois des girafes, des gazelles, des hippopotames nains et divers amphibiens et reptiles. Ils rejoindront ses crocodiles, bongos, zèbres de Grevy et autres cercopithèques (certains singes, ndlr), a précisé la direction dans un document de présentation.

Il devrait ouvrir durant le premier semestre 2021, après une construction représentant un investissement de 8,5 millions d’euros et pilotée par la communauté d’agglomération Mulhouse Alsace Agglomération (M2A). «Horizon Afrique renforce la vocation particulière du zoo de Mulhouse : la conservation des espèces menacées», a commenté Fabian Jordan, président de l'agglomération. Ainsi, l’hippopotame nain, ou «pygmée», dont le mâle adulte peut tout de même peser 275 kilos, est classé «en danger» par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et le cercopithèque de Roloway est considéré comme le primate le plus menacé d’Afrique, a précisé le zoo. Créé en 1868, le parc zoologique et botanique de Mulhouse est le troisième zoo le plus ancien de France après Paris et Lyon.

Abritant actuellement 170 espèces animales de tous les continents, il a été fondé par les industriels locaux dans le but de proposer un lieu de loisirs à leurs salariés le week-end. Avec 385 000 entrées enregistrées en 2017, il se classe parmi les dix zoos payants les plus visités de France et constitue le troisième site touristique payant le plus fréquenté d’Alsace, après les bateaux-promenade de Strasbourg et le château du Haut-Koenigsbourg.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Laurel le 09.09.2018 15:17 Report dénoncer ce commentaire

    Je disais donc: c'est toute l'Europe qui s'offre actuellement des extensions africaines...et alors?C'est pas vrai certainement, je ne dis rien de mal, je ne fais que constater, simplement.

Les derniers commentaires

  • Laurel le 09.09.2018 15:17 Report dénoncer ce commentaire

    Je disais donc: c'est toute l'Europe qui s'offre actuellement des extensions africaines...et alors?C'est pas vrai certainement, je ne dis rien de mal, je ne fais que constater, simplement.