Frontaliers au Luxembourg

20 mai 2019 13:24; Act: 20.05.2019 14:08 Print

Les jours de télétravail doublés pour les Belges?

BRUXELLES / LUXEMBOURG - À une semaine des élections fédérales et régionales, les libéraux belges annoncent un accord revu à la hausse pour le nombre de jours effectués en télétravail.

storybild

À une semaine des élections fédérales, régionales et européennes en Belgique, Charles Michel, ici en compagnie de Xavier Bettel, sort de son jeu, la carte «télétravail pour les frontaliers». (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet
Une faute?

Annonce électoraliste ou véritable avancée pour les travailleurs frontaliers belges qui se rendent quotidiennement au Luxembourg? Une semaine avant les élections fédérales, régionales et européennes, le dimanche 26 mai en Belgique, plusieurs membres du parti libéral Mouvement réformateur (MR), ont annoncé, via les réseaux sociaux, «une excellente nouvelle pour les frontaliers», à savoir la possibilité d'effectuer du télétravail durant 48 jours au lieu de 24 jusqu'à présent.

Début mai, une proposition du Conseil National pour Étrangers (CNE) nous rappelait en effet que «pour éviter la double imposition», des conventions fiscales bilatérales étaient établies entre le Luxembourg et les autres pays. Grâce ces mêmes conventions fiscales, un nombre de jours prestés hors du Grand-Duché est ainsi défini «pour éviter que le contribuable frontalier ne paient également des impôts dans son pays de résidence.» Ce nombre de jours est de 19 en Allemagne, de 24 en Belgique et de 29 en France.

«La Belgique et le Luxembourg se sont entendus sur un accord de principe, fruit d'un travail de longue haleine», a affirmé Pierre Pirard, directeur du Cabinet Adjoint du Ministre-Président de la Wallonie. «Avec cet accord, nos travailleurs pourront mieux concilier vie privée et vie professionnelle. C’est un outil important en matière de flexibilisation du travail» a également souligné Charles Michel, Premier ministre, qui se présentera à nouveau devant les électeurs dimanche prochain. «La collaboration entre nos deux pays est excellente et nous continuerons à développer les outils permettant d’améliorer le bien-être des travailleurs transfrontaliers.» Aucun membre du Gouvernement luxembourgeois n'a encore confirmé cet accord, même si les appels du pieds semblent nombreux entre les libéraux des deux pays.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mirabelle le 20.05.2019 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxbg reverse déjà une partie importante des impôts payés par les frontaliers vers leurs pays d'origine, pas tout, mais une grande partie... mais ça, on se garde bien de le dire. Ensuite, il ne suffit pas d'allonger le nombre de jours pouvant être utilisés, il faut aussi adapter la manière des compter. Ainsi jusqu'à présent, dès qu'1 heure est travaillée en dehors du GdL, c'est compté comme 1 jour.

  • @Paramédical le 20.05.2019 22:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sauf qu'au delà de l'argument financier ou fiscal, on peut peut-être aussi y voir un bon geste pour la planète. Moins de déplacements c'est moins de pollution, non ?... Triste de réduire tout au fric.

  • sebdesign le 20.05.2019 17:45 Report dénoncer ce commentaire

    Simple réflexion d'un bureaucrate. Si on prend l'exemple d'une société de construction de service à la maison utilise des salariés luxembourgeois pour travailler en BE/FR/DE c'est aussi du télétravail? Quand je vois les sociétés qui ont les bureaux à Rodange et le dépot à Athus je me pose des questions...

Les derniers commentaires

  • @Paramédical le 20.05.2019 22:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sauf qu'au delà de l'argument financier ou fiscal, on peut peut-être aussi y voir un bon geste pour la planète. Moins de déplacements c'est moins de pollution, non ?... Triste de réduire tout au fric.

  • frite2000 le 20.05.2019 20:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    1 jour de teletravail par semaine c est un bon plan et intelligent !

  • statte le 20.05.2019 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon, il faudra tout au tard augmenter les jours de télétravail car les routes sont archi-saturées (bus ou voitures privées).

  • Mirabelle le 20.05.2019 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxbg reverse déjà une partie importante des impôts payés par les frontaliers vers leurs pays d'origine, pas tout, mais une grande partie... mais ça, on se garde bien de le dire. Ensuite, il ne suffit pas d'allonger le nombre de jours pouvant être utilisés, il faut aussi adapter la manière des compter. Ainsi jusqu'à présent, dès qu'1 heure est travaillée en dehors du GdL, c'est compté comme 1 jour.

  • sebdesign le 20.05.2019 17:45 Report dénoncer ce commentaire

    Simple réflexion d'un bureaucrate. Si on prend l'exemple d'une société de construction de service à la maison utilise des salariés luxembourgeois pour travailler en BE/FR/DE c'est aussi du télétravail? Quand je vois les sociétés qui ont les bureaux à Rodange et le dépot à Athus je me pose des questions...