Crash au nord de Trèves

10 octobre 2019 18:35; Act: 11.10.2019 10:25 Print

Les militaires américains à la recherche de débris

SPANGDAHLEM – À la suite du crash d'un F16 américain au nord de Trèves, les forces militaires américaines poursuivent les fouilles sur les lieux de l'accident.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Jeudi, les recherches de débris du F16 qui s'était écrasé mardi, au nord de Trèves se poursuivent, d'après un porte-parole de la base aérienne américaine de Spangdahlem. Les analyses permettant de déterminer les dégâts sur l'environnement, notamment en raison de la fuite de kérosène, sont toujours en cours.

L'avion de chasse américain, parti de Spangdahlem, mardi, s'était écrasé au-dessus d'une forêt, à proximité de la localité de Zemmer, au cours d'un vol d'entraînement. Le porte-parole de la base aérienne a déclaré que les appareils de type F16 restaient, pour l'heure, cloués au sol et qu'«on ne sait pas quand ils redécolleront».

Le lieu du crash est inaccessible

L'Association allemande pour la protection de l'environnement (BUND) de Rhénanie-Palatinat a demandé «une enquête approfondie» pour déterminer l'ampleur des dégâts environnementaux liés au crash, causés notamment par la fuite de kérosène ou d'hydrazine. «Cet accident montre clairement que l'armée cause des dommages considérables à l'environnement», a déclaré la présidente régionale Sabine Yacoub, selon laquelle «il faudrait désormais réduire de manière significative le nombre de vols d'entraînement pour la protection de l'environnement et des personnes».

L'administration du district de Trèves-Sarrebourg attend toujours les résultats des analyses des échantillons d'eau prélevés. L'armée allemande a bouclé la zone autour du lieu du crash. La zone de sécurité militaire d'Idar-Oberstein est sous surveillance 24h/24, selon le porte-parole de l'armée de Rhénanie-Palatinat, Günter Bohn.

(Dustin Mertes/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • contribuable le 11.10.2019 10:01 Report dénoncer ce commentaire

    A quand la fin de la colonisation?

  • chris le 11.10.2019 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    allez voir en zone 51, c ptetre nos amis vert qui l'ont pris pour l'etudier....

  • Unicorn le 10.10.2019 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    F16 cloués au sol et «on ne sait pas quand ils redécolleront»? Et qui va protéger l'espace aérien en cas d'attaque ou d'intrusion???

Les derniers commentaires

  • contribuable le 11.10.2019 10:01 Report dénoncer ce commentaire

    A quand la fin de la colonisation?

  • chris le 11.10.2019 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    allez voir en zone 51, c ptetre nos amis vert qui l'ont pris pour l'etudier....

  • Unicorn le 10.10.2019 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    F16 cloués au sol et «on ne sait pas quand ils redécolleront»? Et qui va protéger l'espace aérien en cas d'attaque ou d'intrusion???

    • No problemo le 11.10.2019 07:30 Report dénoncer ce commentaire

      L Allemagne a des avions, la Belgique des f16 aussi et même la France et eux n ont pas de f16. Donc ca devrait aller.

    • LeTroll le 11.10.2019 08:19 Report dénoncer ce commentaire

      Pour la police de l'air, il y a les Eurofighter de la Luftwaffe. Je serais étonné si les américains n'avaient pas encore des F-15 dans les parages.

    • RegCE le 11.10.2019 08:24 Report dénoncer ce commentaire

      La Luftwaffe avec ses Eurofighter, c'est son boulot, pas celui des américains.

    • Lestrollsrusses le 11.10.2019 10:36 Report dénoncer ce commentaire

      Moi aussi je serais étonné car l'OTAN est belliqueuse