À Strasbourg

04 novembre 2018 21:32; Act: 05.11.2018 13:22 Print

Macron a débuté son road trip dans le Grand Est

STRASBOURG - Le président français effectue un périple d'une semaine à travers l'est et le nord de la France sur les traces de la Première Guerre mondiale.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Emmanuel Macron a retrouvé dimanche soir à Strasbourg son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier en prélude d'un périple présidentiel inédit à travers l'est et le nord de la France pour célébrer le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. C'est dans la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg qu'a été donné le coup d'envoi de «l'itinérance mémorielle» qui mènera le président dans 11 départements en une semaine, sur les champs de bataille de la Grande Guerre et à la rencontre d'une France périphérique frappée par la crise.

Emmanuel Macron, accompagné de son épouse Brigitte, a assisté avec M. Steinmeier à un concert d’œuvres de Debussy et Beethoven, afin de «célébrer la réconciliation franco-allemande» un siècle après la fin de la guerre 1914-18. Il poursuivra lundi matin en Lorraine son périple inédit qui se terminera dimanche 11 novembre sous l'arc de triomphe, où il ravivera la flamme du soldat inconnu en présence d'une centaine de dirigeants étrangers.

Au cours de ce road trip, le président français se recueillera sur les sites incontournables de la guerre, dont celui de Verdun (Meuse), «la mère des batailles». Il fera aussi étape dans des lieux qui n'ont «jamais été visités par un président français». Comme celui de la terrible batailles de Morhange (Moselle) où M. Macron se rend lundi. Ou celui des Eparges (Meuse) où le président se recueillera mardi devant la statue de Maurice Genevoix, pour lequel l’Élysée dit avoir engagé une «réflexion» au sujet d'une possible future «panthéonisation».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ce que Jean dit ... le 05.11.2018 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Des actes concrets, voilà les attentes des français. Brasser du vent et serrer des mains n'a jamais fait bouillir la marmite des plus pauvres.

  • Manu le 05.11.2018 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il va surement passer au GDL faire le plein, en France c'est bien trop cher :)

  • Baron Rouge le 05.11.2018 08:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    show-biz ! Pas le temps de se promener y’a du boulot !

Les derniers commentaires

  • Manu le 05.11.2018 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il va surement passer au GDL faire le plein, en France c'est bien trop cher :)

  • Coué le 05.11.2018 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Com, com, com... aurait pû chanter Serge Lama.

  • Baron Rouge le 05.11.2018 08:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    show-biz ! Pas le temps de se promener y’a du boulot !

  • Sandro le 05.11.2018 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    Road Trip ?

    • @Sandro le 05.11.2018 09:12 Report dénoncer ce commentaire

      On pourrait dire "voyage d'affaire" mais plus personne n'y croit.

  • Ce que Jean dit ... le 05.11.2018 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Des actes concrets, voilà les attentes des français. Brasser du vent et serrer des mains n'a jamais fait bouillir la marmite des plus pauvres.