Selon ArcelorMittal

25 juillet 2017 19:19; Act: 26.07.2017 12:55 Print

Pas d'acide déversé à Florange, mais de la boue

FLORANGE - Le groupe sidérurgique a nié mardi avoir pollué à l'acide un crassier près de Florange, en Moselle, et a assuré respecter «ses autorisations de stocker ses résidus».

storybild

«Tous les résultats des analyses des sols et des eaux disponibles montrent l'absence de déversement d'acide sur la zone concernée», affirme le groupe.

Sur ce sujet
Une faute?

Un employé d'une société de sous-traitance avait affirmé début juillet avoir été contraint de déverser dans ce crassier de l'acide utilisé pour décaper l'acier au lieu de le transporter jusqu'à un centre de recyclage. Il avait fourni une vidéo pour prouver ses dires. ArcelorMittal avait immédiatement ouvert une enquête en interne et porté plainte contre X.

Le groupe a rendu public mardi les principaux points de son enquête. «Notre enquête interne conclut à l'absence de fraude et de pollution», annonce Eric Niedziela, directeur général d'ArcelorMittal Atlantique et Lorraine dans un communiqué. «Ce que l'on voit dans la vidéo publiée il y a quelques semaines est un mélange de boues d'hydroxyde de fer qui contient du chlorure et qui est légèrement acide par nature», précise le sidérurgiste.

«Aucune pollution acide enregistrée»

«Ces boues sont non-dangereuses. Le dépôt de ce résidu sur cette zone de stockage est parfaitement autorisé par la DREAL en vertu d'un arrêté préfectoral. La température de cette boue peut atteindre 30°C lorsqu'elle est déchargée, tandis que la température extérieure était comprise entre -3 et 3°C le jour présumé de la vidéo, ce qui explique la vapeur que l'on voit sur la vidéo. La coloration jaune des boues visibles sur la vidéo est liée à la nature même du produit et à sa teneur en fer et en chlorure», ajoute le groupe.

«Aucune pollution acide n'a été enregistrée dans ou autour du centre de stockage de résidus. Tous les résultats des analyses des sols et des eaux disponibles montrent l'absence de déversement d'acide sur la zone concernée. De plus, les analyses des eaux de surface et des eaux souterraines menées à ce jour autour de la zone démontrent également l'absence d'impact sanitaire ou environnemental», affirme le groupe.

Respect des autorisations

La Communauté d'agglomération du Val de Fensch (CAVF), qui regroupe dix communes dont Florange et Hayange, avait annoncé le 18 juillet qu'«aucune trace significative d'acide» n'avait été trouvée dans des prélèvements effectués «dans le réseau hydrographique adjacent au crassier». «ArcelorMittal et l'ensemble du personnel de Florange travaillent dans le plein respect de nos autorisations d'exploiter et de stocker nos résidus», conclut le responsable régional d'ArcelorMittal.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Thionville. «ArcelorMittal travaille étroitement avec la police et la justice», a assuré Eric Niedzela.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • tageule le 25.07.2017 20:14 Report dénoncer ce commentaire

    quant il y a du fric ont gagne a tout les coups

  • la marmotte le 25.07.2017 21:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et est-ce un laboratoire indépendant qui affirme ça ? ...

  • swingy le 26.07.2017 09:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    denonciation malveillante le mec va prendre cher

Les derniers commentaires

  • gigi le 27.07.2017 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ceux qui ont fait les analyses sont du côté d'arcelor normal ils vont pas dire le contraire, et nous on paye les poubelles et on nous casse les burnes pour trier nos déchets. faut pas déconner là

  • warko le 27.07.2017 11:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j ai 40 ans et cela fait 22 ans chez arcelor (usinor a l époque ou j ai été embauché), je peux vous dire que je n ai jamais entendu parler ou vu sous traité de la boue fluo? naturellement acide? connais pas....et pourtant j en ai vu passé des matériaux...par contre des fûts d acide sa j en ai vu par dizaines....

  • tek le 26.07.2017 17:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour avoir fait plusieurs sites je peux vous assurez que aucun responsable donnerai l'ordre de faire ça ! Quoi que vous en pensez, Arcelor est mobilisé pour la santé et la sécurité depuis pas mal d'années ! On est en 2017 et tout le monde a un smartphone ! Franchement tout fini sur YouTube et tout ce sait tôt ou tard ! J'aimerais bien savoir qu'elle preuve a ce monsieur lorsqu'il affirme que c'est de l'acide ? J'espère qui ne perdra pas son travail pour avoir simplement voulu faire le "buzz" !!

  • Du balais le 26.07.2017 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les lobbyistes de la commission européenne sont en vacances pour venir défendre ArcelorMittal dans les commentaires ? Y'en a même une qui a ressorti ses cours de chimie du lycée. Tout est bon, tout est propre, circulez il n'y a rien à voir.

  • Odin le 26.07.2017 12:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La nature n'est pas une poubelle. Peut importe le produit.