En France/Grand Est

24 mai 2019 13:00; Act: 24.05.2019 14:32 Print

Perpétuité pour un violeur récidiviste en Alsace

COLMAR - Un homme a été condamné jeudi, en appel, à Colmar, à la réclusion criminelle à perpétuité, pour deux tentatives de meurtre et un viol commis en 2015.

storybild

Nicolas Weiss,était jugé en appel pour l'agression à la hache d'un promeneur. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La cour d'assises du Haut-Rhin a assorti la condamnation de Nicolas Weiss d'une peine de sûreté de 22 ans, soit la même peine que celle prononcée un an plus tôt en première instance par la cour d'assises du Bas-Rhin, a indiqué à l'AFP son avocat Me Dominique Bergmann.

Alors qu'il avait nié les faits qui lui étaient reprochés en première instance, cet homme d'une trentaine d'années a cette fois-ci reconnu les faits. «Il a dit qu'il s'était libéré d'un poids et a demandé pardon aux victimes», selon Me Bergmann.

Récidiviste

Nicolas Weiss, qui fait partie d'une communauté de tziganes sédentarisés en forêt de Haguenau (Bas-Rhin), était jugé en appel pour l'agression à la hache d'un promeneur de 70 ans, en septembre 2015, dans cette forêt, puis le viol quelques jours plus tard d'une femme de 40 ans qui promenait son chien en forêt à Mertzwiller, près de Haguenau. Cette personne avait été grièvement blessée de plusieurs coups de couteau.

À cette époque, M. Weiss purgeait une peine de 12 ans de réclusion criminelle, prononcée en avril 2009 par les assises du Bas-Rhin pour le viol d'une adolescente de 15 ans, commis en juillet 2006. Sa peine courait jusqu'à fin 2018.

Pourvoi en Cassation

Il s'était évadé le 26 août 2015 de la prison de Toul (Meurthe-et-Moselle), après une permission de sortie de trois jours, accordée par un juge d'application des peines de Nancy.

Me Bergmann a annoncé que son client se pourvoirait en Cassation. «Ce n'est pas parce que l'on plaide coupable que l'on accepte le fait que l'on soit dans une condamnation extrême», a-t-il expliqué, déplorant un «verdict très sévère».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roger le 24.05.2019 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La peine de mort est un soulagement pour les auteurs, puisqu'ils n'ont pas besoin de souffrir en prison, sans liberté, droits ou même raison de vivre. Faudrait peut-être rappeler celà à ceux qui plaident pour la peine de mort.

  • inem le 25.05.2019 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Pas assez sévère....

  • kiwi le 24.05.2019 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    waldovski@ tout à fait d'accord avec vous.

Les derniers commentaires

  • inem le 25.05.2019 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Pas assez sévère....

  • Roger le 24.05.2019 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La peine de mort est un soulagement pour les auteurs, puisqu'ils n'ont pas besoin de souffrir en prison, sans liberté, droits ou même raison de vivre. Faudrait peut-être rappeler celà à ceux qui plaident pour la peine de mort.

    • Rigoberta le 25.05.2019 08:28 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis d'accord avec duvaro,

  • kiwi le 24.05.2019 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    waldovski@ tout à fait d'accord avec vous.

  • Waldowski le 24.05.2019 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    La perpétuité n'est pas assez sevère.