Moselle

27 septembre 2021 20:59; Act: 28.09.2021 08:53 Print

Poignardé lors d'une rixe près du lycée à Fameck

FAMECK - Une violente bagarre entre bandes rivales d'Uckange et de Fameck a tourné au drame, lundi. Un jeune homme a été victime d'un coup de couteau.

storybild

Une rixe entre bandes rivales a éclaté près du lycée Saint-Exupéry, à Fameck, lundi.

Sur ce sujet
Une faute?

Une bagarre entre bande rivales à dégénéré à proximité du lycée Saint-Exupéry à Fameck, où un jeune a été victime d'un coup de couteau vers 10h, lundi, rapporte Le Républicain Lorrain. D'après les témoignages, les tensions étaient exacerbées depuis plusieurs jours entre des jeunes originaires d'Uckange et de Fameck. Elles se sont matérialisées par une violente rixe, lundi.

Par la suite, un élève s'est blessé en frappant dans une vitre dans les toilettes de l'établissement. Une nouvelle scène de violence qui a choqué de nombreux lycéens. En raison de cette situation, une cellule psychologique a été mise en place par la direction. Le jeune blessé au couteau a, pour sa part, été transporté à l'hôpital par sa famille, et une plainte a été déposée par des parents d'élèves.

Des gendarmes ont été déployés dans l'établissement pour éviter tout nouvel accès de violence. Leur présence a été confirmée pour les prochains jours, le temps que les tensions retombent.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • orange le 27.09.2021 21:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Autrefois ces voyous étaient envoyés dans des maisons de redressement . malheureusement aujourd’hui ils se trouvent dans les lycées et sèment le chaos et la violence.

  • PoreauVa le 28.09.2021 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    ça étonne qui, la police ne fait plus peur, les parents ne font plus peur, les profs ne font plus peur...à force de transformer notre société en monde de bisounours, des droits de l'homme...on laisse tout faire, la justice est faible avec les criminel....on a la société que l'on mérite...

  • Lanméchon le 28.09.2021 08:20 Report dénoncer ce commentaire

    Mr Mélanchon a dit récemment à la télé dans un discours très politisé que tout cela n'était pas réel, que c'est de la foire démago et qu'il peut prouver que toutes ces pseudos agressions sont des "inventions" . Dans les quartiers ce sont les lois de la République qui s'appliquent nous dit-il.... Et qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter de faits "isolés" - LOL je sais pas où il vit celui là, mais apparemment pas dans le même monde que nous... C'est de pire en pire

Les derniers commentaires

  • max le 28.09.2021 15:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il serait vraiment temps de faire le ménage et d’enfermer ceux qui doivent l’être.

  • Mourzem le 28.09.2021 15:21 Report dénoncer ce commentaire

    Et si Zemmour avait raison ?

    • Zemour 2022 le 28.09.2021 15:46 Report dénoncer ce commentaire

      @ Mourzem, bien sûr que Zemour a raison.

    • no comment le 28.09.2021 17:06 Report dénoncer ce commentaire

      Ce jeune étant certainement français, je me demande dans quel pays imaginaire il l'aurait envoyé.Il faut admettre qu'ils sont la.Le soucis ce sont les classes à plus de 30 élèves et la mauvaise orientation des élèves.Il faut revaloriser les métiers manuels et arrêter de menacer les élèves difficiles de n'avoir accès que cela. Tout le monde ne peut pas être médecin ou ingénieur il faut aussi des plombiers et menuisiers. Mais on fait trop croire que de devenir plombier c'est parce qu'on est mauvais.Et donc on importe des plombier de l'est....

  • Guilux le 28.09.2021 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et l’ami Sarko qui a supprimé la police de proximité !!! Une très grosse bêtise !!!

    • fredy le 28.09.2021 10:29 Report dénoncer ce commentaire

      C'est sûr que la police de proximité ça marchait super bien, il n'y avait aucun problème

    • pitbull le 28.09.2021 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      pour une fois fameck et uckange ne sont venus faire le bordel à maizieres.

  • Sad Clown le 28.09.2021 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Suis à nouveau censuré… c’est étonnant.Où est passé le droit d’expression ?

    • @Sad Clown le 28.09.2021 09:45 Report dénoncer ce commentaire

      C'est encore le droit des modérateurs de ne pas publier votre commentaire s'il le jugent injurieux ou hors de propos. Le droit d'expression ne vous autorise pas à dire de la m3rde pour autant. C'est une des dérives d'Internet où tout le monde pense pouvoir tout dire sans filtre. NB: Je ne pense pas de bien du tout des racailles qui gangrènent certaines villes mais je choisis mes mots pour le dire.

  • moimoi le 28.09.2021 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    hier je suis allé à la foire de metz pour entrer passe sanitaire en suite un gars nous à passer le détecteur de partout même aux femmes comme si nous étions des terroristes et la dans cet établissement tu entres armé d'un couteau tranquillement . la décadence de la France et en marche

    • moimoi le 28.09.2021 12:49 Report dénoncer ce commentaire

      Il y'a écrit A PROXIMITE donc pas de couteau dans le lycée....