Contrôle de la crise au Japon

14 mars 2011 15:39; Act: 14.03.2011 16:26 Print

«Pour s'informer, il faut lire la presse étrangère»

Thibaut Clement, originaire de Metz et sur l'île de Kyushu, contacté lundi par «L’essentiel Online», explique les craintes des résidents sur cette partie au sud de l'archipel.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Ici, à Fukuoka (capitale de l'île de Kyushu et située à 1500 km de l'épicentre, ndlr) la situation est normale. Nous sommes dans la partie la plus éloignée du sinistre, à l’extrême sud du Japon», témoigne Thibaut, contacté lundi par L’essentiel Online. Étudiant de 23 ans originaire de Metz, il participe à un échange dans le cadre de ses études, et suit sa formation à l’université de la capitale de Kyushu.

Sur place, les Japonais sont, trois jours après le séisme qui a secoué le pays, d’un calme absolu. Même si les risques planent toujours. «Ils sont toujours comme ça, détendus en apparence. C’est terrifiant pour nous. Même entre eux, ils ne montrent aucune faiblesse». Un flegme qui, poussé à l’extrême, s’avère contraignant. Les autorités et les médias «cachent la réalité» aux résidents, afin de ne pas être alarmistes. «Pour s’informer sur ce qu’il se passe dans le pays où nous sommes, nous sommes obligés de consulter les médias français et américains. Par exemple, le jour de l’explosion d’un réacteur de la centrale, la télé diffusait en boucle des images du réacteur intact, des années plus tôt».

Kyushu craint l’exode des Japonais

À un millier de kilomètres au sud de Tokyo, Fukuoka est indemne. «Nous n’avons pas ressenti de secousses. Ici comme à Tokyo, c’est plutôt l’alerte tsunami qui est inquiétante». Située du côté occidental de l’île, la ville est sous alerte comme toutes les communes côtières. «Les deux principaux problèmes ici sont le risque nucléaire qui menace toute l’île mais aussi l’exode des Japonais qui vont tous se ruer vers le sud, donc vers chez nous». La province de Kyushu a désormais peur ne pas pouvoir subvenir aux besoins de toute la population exilée.

Si l’ambassade de France a demandé, lundi, aux Français de s’éloigner le plus possible de Tokyo, les habitants du sud n’ont pas encore eu de recommandations. «Si nous devions partir, c’est que tout le Japon devrait partir». Pour l'instant donc, Kyushu espère rester «la région la plus sûre du Japon».

Jonathan Vaucher/L'essentiel Online

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Hector le 17.03.2011 05:58 Report dénoncer ce commentaire

    @ Bute le: Regarde la longueur du nuage, il suffit que les vents tournent et non seulement le sud du Japon est recouvert, mais également la Corée, Chine, Russie, Asie du Sud-Est, etc. Donc loin loin, pas si sûr.

  • Bute le 16.03.2011 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    1500km c'est quand même loin... T'ajoutes à ça 500km et c'est la distance lux-chernobyl. pas étonnant qu'ils soient "assez" calmes. Par contre les types qui habitent à 20km de la centrale ils doivent en avoir plein la face :\

  • Ici aussi le 14.03.2011 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    Ici c'est aussi le cas même en dehors des époques de tremblement de terre...

Les derniers commentaires

  • Hector le 17.03.2011 05:58 Report dénoncer ce commentaire

    @ Bute le: Regarde la longueur du nuage, il suffit que les vents tournent et non seulement le sud du Japon est recouvert, mais également la Corée, Chine, Russie, Asie du Sud-Est, etc. Donc loin loin, pas si sûr.

  • Bute le 16.03.2011 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    1500km c'est quand même loin... T'ajoutes à ça 500km et c'est la distance lux-chernobyl. pas étonnant qu'ils soient "assez" calmes. Par contre les types qui habitent à 20km de la centrale ils doivent en avoir plein la face :\

  • Ici aussi le 14.03.2011 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    Ici c'est aussi le cas même en dehors des époques de tremblement de terre...