Grand Est

26 avril 2021 16:37; Act: 27.04.2021 09:58 Print

Printemps ferme ses portes à Metz et Strasbourg

METZ - La direction du groupe a annoncé la signature d'un accord majoritaire avec les syndicats, qui prévoit la fermeture de quatre magasins, dont ceux de Metz et Strasbourg.

storybild

Le groupe ne précise toutefois pas le nombre total d'emplois qui vont disparaître.

Sur ce sujet
Une faute?

La direction du groupe a annoncé lundi, la signature d'un accord majoritaire avec les syndicats, dans le cadre du plan de sauvegarde de l'emploi annoncé à l'automne, qui prévoit la fermeture de quatre magasins et la disparition de plusieurs centaines d'emplois.

«Cet accord équilibré illustre la priorité du groupe Printemps pour l'accompagnement des salariés concernés par le plan de sauvegarde de l'emploi avec des mesures appropriées et personnalisées, ainsi que sa volonté de privilégier la voie du dialogue social», se félicite la direction, dans un communiqué. Le groupe ne précise toutefois pas le nombre total d'emplois qui vont disparaître.

Sept magasins

Début novembre, le groupe avait indiqué qu'il avait l'intention de fermer sept magasins employant environ 450 personnes, dont ceux de place d'Italie à Paris, du Havre, de Strasbourg et de Metz.

Fin mars, Le Printemps avait finalement annoncé qu'il allait maintenir ouvert trois magasins Citadium, deux à Paris et un à Toulon, dont la fermeture était initialement prévue en 2022. Ces trois sites emploient 52 personnes.

Le groupe Printemps, fondé en 1865, compte 19 grands magasins en France à son nom, ainsi que 8 Citadium, marque créée en 2000, et environ 3 000 salariés. En novembre, la direction indiquait vouloir «transformer le modèle de l'entreprise tout en réduisant ses coûts de structures et de fonctionnement».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • nekion le 26.04.2021 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement le centre ville de Metz est mort

  • MMarcel le 26.04.2021 18:15 Report dénoncer ce commentaire

    Hélas cela risque fort d'être le cas de beaucoup de ville, on met trés peu de parkings et trop chers, malgré 1 heure gratuite !Ce qui n'est qu'une blague car quand on va en ville c'est pour profiter pleinement de ce que la ville a à offrir , faire les boutiques, boire un verre en terrasse etc... Comme c'était avant simplement !!!

  • Epidémie de chômage le 26.04.2021 17:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont pas réussi à "se réinventer" comme dirait Macron.

Les derniers commentaires

  • fabi le 27.04.2021 12:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les parkings à Metz sont beaucoup trop chers!

    • @fabi le 27.04.2021 14:52 Report dénoncer ce commentaire

      oui c'est pourquoi il faut soutenir financièrements les multis américains, bravo!

  • luxo et fier de l'être le 27.04.2021 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    une très bonne nouvelle pour la ville de Luxembourg. cette fermeture peut attirer la clientèle frontalière à faire ses achat aux boutiques haut de gamme de notre capitale.

  • Rue Serpenoise le 27.04.2021 10:38 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai de beaux souvenirs de virées shopping. On arrivait à Metz vers 10h, café, shopping, pause déjeuner, shopping, apéro, dîner et sortie en boîte. Retour au Luxembourg à 5h du mat ! C'était très agréable comme ville dans les années 90. Ca doit faire 15 ans que je n'ai pas mis les pieds à Metz et je n'en ai aucune envie.

  • Nostalgique le 27.04.2021 10:30 Report dénoncer ce commentaire

    C'était une institution à Metz, Metz qui était aussi une très belle ville. Mais ça c'était avant ...

  • vdv le 27.04.2021 08:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre France, tout part en vrille avec ce gouvernement

    • MMarcel le 27.04.2021 08:58 Report dénoncer ce commentaire

      Sans oublier ceux d'avant ! qui on impulsé fortement le déclin des grandes villes par appâts du gain et une vision soi disant écolo !!