En Meurthe-et-Moselle

24 août 2018 14:42; Act: 24.08.2018 15:09 Print

Projet d'un musée dédié aux Platini père et fils

JŒUF - La petite ville de Jœuf, où Michel Platini a tapé dans ses premiers ballons, projette d'ouvrir d'ici à 2020 un musée dédié à cette grande figure du foot et à son père.

storybild

Aldo et Michel Platini, en 2011, pendant une interview pour la télévision. (photo: AFP)

Sur ce sujet

«Ah Platini, ici, c'est quelque chose!», lance Gérard Keff, 72 ans, vice-président de la commission des sports à Jœuf. Ce dernier a eu comme entraîneur Aldo Platini, «de 1958 à 1971» et a joué dans la même équipe que son fils, Michel. «Michel n'a jamais coupé le cordon» avec sa commune natale, où il a vécu jusqu'à son départ pour le club de Nancy en 1972, ajoute Michel Keff, frère de Gérard et président de la Ligue de football du Grand Est. «Ami personnel de Michel Platini», il garde précieusement dans son téléphone portable une photo en noir et blanc de l'équipe de Jœuf, avec l'ancien meneur des Bleus, accroupi, au centre. Les deux frères posent à ses côtés.

L'idée d'un musée dédié aux Platini est née en décembre 2017 lors des obsèques du patriarche qui a initié plusieurs générations de Joviciens au sport, d'abord comme moniteur d'éducation physique au centre d'apprentissage d'une usine dès 1949, puis au club de foot de la ville à partir de 1959. «Le foot occupe une place originale et forte à Jœuf. Quand on parle de Jœuf à l'extérieur, on associe immédiatement la ville aux Platini», explique le maire, André Corzani. Le musée devrait être aménagé dans un bâtiment de l'actuel collège Maurice-Barrès, propriété de la commune, dont la fermeture est prévue à l'été 2019.

«Quand Michel vient, tout le monde se déplace»

Situé sur les hauteurs de la ville, l'établissement jouxte le complexe sportif Platini qui regroupe, dans un écrin de verdure, trois terrains de football, trois courts de tennis, une salle et des espaces de pétanque, une piscine et un gymnase. Les collections du musée, qui s'étendra sur 180 m² et dont l'ouverture est prévue d'ici au printemps 2020, n'ont pas été dévoilées. Une large part sera consacrée à Aldo Platini, «un avant-gardiste qui a mis en place un système de jeu que l'on découvre aujourd'hui», avance Michel Keff. «Il aurait pu devenir joueur professionnel, des grands clubs lui ont fait des propositions mais il a préféré rester à Jœuf où il avait sa vie», croit savoir son frère Gérard.

«Les détails seront à affiner avec Michel Platini pour savoir ce qu'il veut exactement» lors d'une réunion prévue dans les prochaines semaines, indique Jean-Marie Thiriez, président du district de football de Meurthe-et-Moselle. «Il y aura certainement de jolies surprises», promet-il. Dans le cœur des nouvelles générations de footballeurs joviciens, les Zidane, Griezmann et Mbappé ont supplanté l'ancien joueur, entraîneur et dirigeant, triple Ballon d'or. «Mais il continue à attirer du monde. Quand Michel vient à Jœuf, tout le monde se déplace», souligne Gérard Keff.

En 2009, se souvient-il, 12 000 personnes avaient assisté à un match de gala entre la Juventus de Turin (Italie) et l'AS Nancy-Lorraine, organisé par l'ancien milieu de terrain dans sa ville natale pour célébrer le centenaire du club de foot jovicien. Jœuf, 6 700 habitants, est une ancienne cité sidérurgique et minière, marquée par l'immigration italienne et qui a compté jusqu'à 14 000 résidents. «L'histoire du foot et l'histoire socioéconomique de la commune s'entremêlent, Michel est l'enfant de tout ça comme nous le sommes les uns les autres», explique le maire.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Coeur dévastateur le 24.08.2018 14:48 Report dénoncer ce commentaire

    On peut faire ce qui est possible, mais la dernière impression est celle qui persiste.

  • ladeux le 24.08.2018 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De l argent par les fenêtres cette idée.

  • petitevoix le 26.08.2018 03:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pardon il faut investir l argent dans la création d’emplois pour les citoyens lorrains un lieu de donner l importance à quelqu’un qui est soupçonné d'avoir reçu un « paiement déloyal «  Soyez justes !!!!!

Les derniers commentaires

  • petitevoix le 26.08.2018 03:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pardon il faut investir l argent dans la création d’emplois pour les citoyens lorrains un lieu de donner l importance à quelqu’un qui est soupçonné d'avoir reçu un « paiement déloyal «  Soyez justes !!!!!

  • roxy le 25.08.2018 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu’il as bel et bien pensé à ses poches

  • bob le 25.08.2018 15:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le très mauvais état de la ville de Joeuf est surtout du aux maîtres de forges..Michel Platini y a ramené un peu de soleil !!

  • bob le 25.08.2018 15:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le nom PLATINI a fait connaître la ville de Joeuf et la Lorraine jusqu’au bout du monde...ce n’est donc que justice que de rendre un grand hommage à cette famille et plus généralement au rôle qu’ont joué de très nombreux immigrés italiens en France !!

  • Les_Jones le 25.08.2018 10:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en tant que résidant de Joeuf, je pense qu'il serait plus judicieux de remettre en état cette communne fantôme. Quand on vois que 2 commerces sur 3 sont fermé et l'abandon dans la rue principale qui traverse Joeuf cela me donne qu'une envie, quitter Joeuf au plus vite.