Selon une récente étude

18 octobre 2021 09:21; Act: 18.10.2021 10:38 Print

Quel est le niveau de confiance en Grande Région?

Faire confiance «aux siens» ne va pas de soi lorsque l'on habite en Lorraine ou en Wallonie. Le constat est différent au Grand-Duché, avance une étude suédoise.

storybild

Faire confiance aux «siens» est moins évident en Wallonie et dans le Grand-Est qu'au Luxembourg ou en Allemagne.

Sur ce sujet
Une faute?

Avez-vous confiance aux habitants de votre région «pour faire ce qu'il faut»? C'est la question qui a été posée à de nombreux citoyens européens lors d'une récente étude réalisée par l'université suédoise de Gotheburg. Alors que les différences sont énormes entre l'extrême nord de la Finlande ou encore les Pays-Bas, où le niveau de confiance est au maximum, et la Catalogne ou encore la Croatie, où le niveau de confiance est au plus bas, on note également des niveaux contrastés dans les zones qui composent la Grande-Région.

Sur un échantillon de population interrogée d'octobre 2020 à février 2021, on peut constater que c'est au Luxembourg et en Rhénanie-Palatinat que le niveau de confiance est le plus élevée au sein de la Grande-Région. Un niveau semblable à la Région flamande où dans ses cinq provinces belges, on semble accorder plus de confiance «aux siens» qu'en Wallonie, en Lorraine, en Champagne-Ardenne ou encore en Alsace.

Selon Anders Sundell, chargé de cours au département de sciences politiques à l'université de Gotheburg, en Belgique, de telles différences s'expliquent entre le nord et le sud par une division linguistique. Un constat «culturel» qui semble, à la vue d'une carte reprenant toutes les région de l'Union européenne, se prolonger dans nos contrées où la confiance est plutôt moyenne dans les régions francophones, alors qu'elle monte de plusieurs crans dans les régions germanophones.

(fl/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Patoche le 18.10.2021 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai lu dernièrement une étude de l'impact de la crise du covid sur le moral des taupes. C'était à peu près aussi intéressant!

  • Henri le 18.10.2021 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    «Pour faire ce qu'il faut». Les définitions et interpretations sont multiples ;).

  • ... le 18.10.2021 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand on regarde cette carte, on peut constaté a qui la mondialisation et l' UE a le plus profité...

Les derniers commentaires

  • Dorian le 19.10.2021 07:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @antitheiste. Jesus a vraisemblablement existé. Ne confondons pas tout, Dieu et Jesus…

  • Hastalavista le 19.10.2021 06:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La confiance se mérite

  • Unbelievable le 19.10.2021 05:53 Report dénoncer ce commentaire

    Si j’habitais dans les régions francophones je ne ferai pas confiance non plus.

  • Angelo51 le 18.10.2021 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg tout prend une autre dimension : pour prendre mon cas, j’ai l’impression que les 50 % d’exclus de la vie politique même si ils sont plus diplômés et plus riches que les locaux mais qui ont le désavantage de ne pas parler LA langue ne font aucune confiance aux autochtones tentés par une dictature.

  • Tactique le 18.10.2021 16:57 Report dénoncer ce commentaire

    On ne met plus le nombre mais un échantillon de population. Pourquoi l'Eu ne met pas en place un code unique pour chaque citoyen en Eu, chacun a bien une matricule pourquoi pas une sorte de matricule de sondage.