Après trois ans de rénovation

27 octobre 2021 16:56; Act: 27.10.2021 17:07 Print

Strasbourg retrouve ses bains municipaux

STRASBOURG - Ce vaste ensemble Art nouveau en partie classé aux Monuments historiques, va rouvrir au public le 8 novembre, après trois ans de rénovation.

storybild

Les espaces intérieurs ont été conservés et restaurés, de même que les vitraux, les cabines historiques, les douches ou le mobilier d'époque, en bois. (photo: AFP/Frederick Florin)

Sur ce sujet
Une faute?

Les bains municipaux de Strasbourg, vaste ensemble Art nouveau en partie classé aux Monuments historiques, vont rouvrir au public le 8 novembre, après trois ans de fermeture qui ont permis de rénover de fond en comble le bâtiment. «Ces bains sont un joyau architectural, emblématique de l'ancien quartier impérial allemand, classé au patrimoine de l'Unesco», s'est félicité la maire, Jeanne Barseghian (EELV), au cours d'une visite de presse. «L'objectif de la rénovation était de rester dans l'esprit d'origine, tout en proposant des services nouveaux et d'améliorer la performance énergétique», a-t-elle relevé.

Les espaces intérieurs ont été conservés et restaurés, de même que les vitraux, les cabines historiques, les douches ou le mobilier d'époque, en bois. Outre les bains romains traditionnels, un nouvel espace bien-être et Spa a été aménagé, avec sauna, jacuzzi, une grotte de sel ou encore des douches massantes. Les deux bassins principaux sont désormais reliés entre eux par un nouvel accès, tandis qu'à l'extérieur, un nouveau bassin, fruit de propositions formulées au cours de la concertation publique, a été construit à la place de l'ancien parking. Deux salles de sport et un atelier diététique ont vu le jour dans l'ancienne chaufferie. L'ensemble est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Différents projets imaginés

La rénovation, d'un coût de 40,2 millions d'euros, a été menée par Eiffage, avec les cabinets Chatillon Architectes et TNA architectes. Elle doit permettre de réaliser des économies d'eau à hauteur de 80% et de diminuer de 41% la consommation énergétique du bâtiment. «On utilisait 850 litres d'eau par usager, on va pouvoir retomber à 150 litres d'eau par personne, grâce à des systèmes de filtres», s'est félicité Alexandre Feltz, l'adjoint en charge de la santé publique. Le site, propriété de la mairie, sera exploité en délégation de service publique par la société Equalia.

«Il y avait eu différents projets imaginés, de vendre le bâtiment pour en faire un hôtel, ou d'élaborer un partenariat public-privé, et ça a été un combat et une décision politique au cours du dernier mandat de conserver ce patrimoine sous contrôle public», a rappelé Jeanne Barseghian. Le bâtiment avait été construit par l'architecte allemand Fritz Beblo entre 1905 et 1908, à une époque où Strasbourg était allemande. Il avait été inscrit au titre des monuments historiques en 2000.

(L'essentiel/afp)