Nouvel an en Moselle

20 janvier 2021 20:17; Act: 21.01.2021 13:23 Print

Trois jeunes poursuivis après une rave party

RÉDING - Trois jeunes sont poursuivis après une rave party qui a rassemblé quelque 150 personnes, sur un ancien site militaire près de Sarrebourg, au réveillon du Nouvel An.

Sur ce sujet
Une faute?

Trois jeunes hommes sont convoquées le 17 septembre devant la chambre militaire du tribunal de Metz, après l'organisation d'une rave party au Nouvel An à Réding (Moselle), a-t-on appris mercredi, auprès du procureur de la République de Metz, Christian Mercuri.

Deux d'entre eux comparaîtront pour «organisation d'une rave party», «non-respect du couvre-feu» et «introduction non autorisée sur un terrain militaire» tandis que la troisième est renvoyée devant le tribunal pour la seule dernière incrimination, a précisé M. Mercuri.

Sur un ancien site militaire

Ces poursuites avaient été diligentées après une rave party qui avait rassemblé quelque 150 jeunes lors de la nuit de la Saint-Sylvestre sur un ancien site militaire.

Cette rave party s'était achevée avec l'intervention vers 1h du matin d'une quarantaine de CRS, selon Le Républicain Lorrain. L'enquête de la police a permis le placement en garde à vue d'une première personne puis de trois autres, mais seules trois d'entre elles sont donc renvoyées devant le tribunal, a précisé M. Mercuri.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • vdv le 21.01.2021 06:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus de 150 personnes, et on présente à la justice 3 personnes ???? La France qui nous prend pour de cons

  • teuf... le 21.01.2021 08:40 Report dénoncer ce commentaire

    ils vont prendre quoi 10 ans ... alors que des criminels bien pire se prennent 5 ans et des membres du gouvernement seraient priés de présenter des excuses ... ou comment détruire le peu de credulité qui reste dans la justice ... Justice à 3-4 vitesses ...pff

  • vdv le 21.01.2021 06:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut de la prison ferme, mais la France est on dérive plus de pilotes à bord. Sa va continuer personne ne respecte plus rien. Pauvre France

Les derniers commentaires

  • Rinco vid le 22.01.2021 00:25 Report dénoncer ce commentaire

    Basta! Révolution !!! Ça exagéré

  • ex cipal Penfentenyo le 21.01.2021 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Michou Cabus La loi, c'est la loi. Cela me surprend de la part des luxembourgeois tellement disciplinés.....ou ne serait-ce qu'une légende.....??

  • Jules Edouard Moustic le 21.01.2021 18:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @haaltdachop Absolument d'accord avec vous vive le Groland de Luxembourg et l'invasion des steacks tartares....

  • Abalus passeport vaccinale mais ou ont v le 21.01.2021 16:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il fallait envoyer un messager à la maconnerie

  • @tous le 21.01.2021 14:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvre France, pas à cause de l'article, mais à cause de certains commentaires. si on avait laissé aller le virus vous seriez en train de brailler qu'on laisse mourir les gens.