En Moselle

26 août 2020 20:13; Act: 27.08.2020 12:49 Print

Trois pompiers agressés en une semaine

METZ/SAINT-AVOLD - Trois soldats du feu ont été agressés par des individus depuis vendredi. Ils ont tous déposé plainte.

storybild

Une enquête a été ouverte. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les sapeurs-pompiers mosellans subissent depuis le 20 août des violences. Trois pompiers ont été agressés par des individus alors qu'ils portaient secours à des victimes, indique Le Républicain Lorrain.

La première altercation a eu lieu à Metz, le vendredi 20 août dernier. Plusieurs personnes leur signalent la présence d'un sexagénaire couché sur un trottoir. L'homme ne semble pas dans son état normal, selon les soldats du feu. Quand les pompiers décident de le prendre en charge, l'individu résiste et frappe un pompier au visage. Blessé, ce dernier a été emmené à l'hôpital Legouest tandis que le sexagénaire a été finalement transporté au CHR Mercy.

Plaintes

Mardi, les sapeurs-pompiers de Saint-Avold font face à un homme souhaitant mettre fin à ses jours. Le trentenaire se met à insulter les soldats du feu, les menace de mort et les bouscule. Voyant la situation s'envenimer, les pompiers décident d'appeler la police. Refusant la prise en charge, l'homme continue d'agresser les pompiers verbalement.

Ce mercredi, c'est un jeune homme en état d'ébriété couché sur un trottoir à Metz, qui a asséné un coup de poing à l'un des soldats du feu. Ne souhaitant pas être pris en charge par les pompiers, il s'est rebellé. Des plaintes ont été déposées et une enquête a été ouverte.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • resident evil le 26.08.2020 21:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle est belle la France..... et c’est un français qui le dit!!!! Quelle honte... à laisser sur le trottoir la prochaine fois....

  • bibi le 27.08.2020 05:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    punaise ils sont là pour sauver des vies et se font agresser quelle honte, je me demande dans quelle vie nous vivons. courage à ces pompiers qui bravent le danger pour nous et que justice soit faite correctement, d'ailleurs j'espère qu'un jour il y aura réellement une véritable justice, on s'enfonce doucement mais sûrement

  • Sowat le 27.08.2020 07:14 Report dénoncer ce commentaire

    une certaine catégorie de la population est de pire en pire...

Les derniers commentaires

  • Chriss le 27.08.2020 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt ce sera la même chose au Luxembourg, si, si ...

  • tuyau le 27.08.2020 13:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les travaux forcés pour ce genre de personnes qui n' ont pas de respect pour l' autorité, le drapeau. A cause de la tradition, les parents considèrent le garçon de la famille comme quelqu'un à qui on laisse faire ce qu' il veut. Voilà ce qui arrive. Ailleurs, femme, homme, même droits mêmes devoir.

    • Chriss le 27.08.2020 16:30 Report dénoncer ce commentaire

      @ realite, j'aime beaucoup la façon dont les Corses règlent les affaires internes ... ! Efficace et pas de traces.

  • lavage au cerveau le 27.08.2020 11:38 Report dénoncer ce commentaire

    Selon la nouvelle logique le titre devrait être: "Un citoyen remet la pendule à l'heure pour trois représentants de l'ordre de la brutalité publique". Et ou sont les petits films de 9 secondes sur les réseaux qui montrent que les pompiers sont trop brutaux avec les pauvres citoyens?

    • Méninges au travail le 27.08.2020 12:28 Report dénoncer ce commentaire

      Ok, alors solution simple : dès qu'un alcoolo, un désespéré qui veut se flinguer, un rebel ou peu importe, qui ne veut pas du secours que l'on lui porte, on le laisse faire sa connerie! Mais si le désépéré se jette devant la voiture de votre femme ou que votre fille se fait renverser par le bourré qui aura repris le volant, vous réagiriez comment? Juste pour voir...

  • Sad Clown le 27.08.2020 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu’on laisse les quartiers se débrouiller seuls: plus de police (à qui on a retiré tous les droits), plus de pompiers, plus de médecins, plus de pharmacies... et qu’on érige un mur autour de ces jungles. On verra les scores aux prochaines présidentielles...

  • Sowat le 27.08.2020 07:14 Report dénoncer ce commentaire

    une certaine catégorie de la population est de pire en pire...