En Alsace

08 novembre 2018 13:51; Act: 08.11.2018 14:14 Print

Un chef scout poursuivi pour viol sur mineurs

WISSEMBOURG - Un homme de 46 ans, soupçonné de viol et d'agressions sexuelles sur 13 fillettes âgées de 8 à 12 ans, a été mis en examen, mercredi, à Strasbourg.

Sur ce sujet

«Les faits évoqués par les victimes se seraient déroulés avant 2010. Le suspect les invitait chez lui en utilisant ses filles, qui étaient également victimes», a expliqué une source proche de l'enquête. Les jeunes filles ont décrit aux enquêteurs des «caresses et des attouchements» et «l'une d'entre elles a fait état d'un viol par pénétration digitale», a-t-on précisé.

Interpellé le 5 novembre à son domicile de Niederroedern (Bas-Rhin), l'enseignant a reconnu les agressions sexuelles lors de sa garde à vue. Il a toutefois contesté l'accusation de viol. Chef scout à Wissembourg (Bas-Rhin), il est professeur dans le secondaire. «À ce stade de l'enquête», aucune agression n'a toutefois été repérée dans le milieu scolaire. «Mais il pourrait vraisemblablement y avoir d'autres victimes vu l'environnement du suspect et ses activités dans le milieu du scoutisme», a indiqué cette même source.

«Massages sous la tente»

C'est le témoignage récent d'une jeune fille de 17 ans, qui a raconté avoir été victime d'attouchements de la part du suspect quand elle avait 9 ans, qui a alerté les enquêteurs. «D'autres témoignages ont été rassemblés depuis et ont abouti à sa mise en examen». Selon le quotidien régional Les Dernières Nouvelles d'Alsace, qui a révélé l'affaire mercredi, certaines agressions ont eu lieu lors de camps scouts.

«Les victimes identifiées par les gendarmes sont des jeannettes - l'équivalent féminin des louveteaux - qui auraient fait l'objet de massages sous la tente», précise le journal. Le parquet a requis le placement en détention provisoire de l'enseignant, mercredi. L'enquête a été confiée aux gendarmes de la brigade de recherches de Wissembourg.

(L'essentiel/afp)