Affaire Grégory

05 décembre 2017 18:13; Act: 05.12.2017 18:36 Print

Un corbeau menace de mort le procureur de Dijon

«France Inter» révèle que le procureur général de Dijon, en charge de l'enquête sur la mort du petit Grégory dans les Vosges, a reçu une lettre anonyme le menaçant de mort.

storybild

La lettre contiendrait «un profil ADN masculin isolé sur la lettre et l'enveloppe, ainsi que 13 mélanges d'ADN masculin et féminin».

Sur ce sujet

«Tu prends la même direction que le pti juge Lambert. Ya un sac qui t'attend.» Voilà ce qu'a reçu Jean-Jacques Bosc, le procureur général de Dijon, le 11 août dernier. L'information est révélée ce mardi par France Inter. Il s'agit de la première lettre de menaces depuis le redémarrage de l'enquête sur l'affaire Grégory en juin dernier.

Cette lettre, évidemment anonyme, précise encore «Tu sauras jamais pour le petit». Selon France Inter, le message «fait référence à des éléments précis, comme le rôle joué par un journaliste, après les déclarations de Murielle Bolle en 1984». Il est en revanche «impossible de savoir où elle a été postée» mais la lettre, qui a fait l'objet d'une analyse, contiendrait «un profil ADN masculin isolé sur la lettre et l'enveloppe, ainsi que 13 mélanges d'ADN masculin et féminin».

Mais cet ADN est inconnu, il ne correspond à aucun autre déjà prélevé depuis le début de l'affaire qui n'en finit pas de faire parler.

(NC/L'essentiel)