Peste porcine africaine

24 septembre 2018 14:30; Act: 24.09.2018 16:34 Print

Un éleveur en colère suspend son cochon mort

VIRTON - Plus de 4 000 porcs vont devoir être abattus dans la zone infectée par la peste porcine africaine, dans le sud de la Belgique. Un éleveur en colère a réagi avec tristesse.

storybild

Cette "scène" a été photographiée ce lundi 24 septembre 2018, vers 8h, rue de Gerlache, entre Gomery et Bleid, dans la commune de Virton en Belgique. (photo: Anne-Françoise Nahant)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«Vous trouvez ça choquant? Imaginez, on a mis (ce cochon) au monde, élevé... et on vient de le tuer inutilement comme les 6 000 autres qui vont être abattus, alors qu'ils ne sont pas malades! Nous sommes des éleveurs en colère! Merci aux dirigeants (politiques) de briser nos vies, notre passion et nos rêves». C'est avec cette explication qu'un éleveur porcin du sud de la Belgique s'est exprimé, ce lundi, après avoir pendu un de ses cochons à la pelle suspendue de son tracteur en front de rue. C'est finalement un peu moins - 4 000 porcs - qui seront abattus sur ordre du ministre fédéral belge de l’Agriculture

«La photo a été prise par mon fils entre Gomery et Bleid», nous a indiqué cet après-midi, Anne-Françoise Nahant, frontalière belge qui travaille au Luxembourg, résidant à Mussy-la-Ville. «Mon fils se rendait à l'école et il est tombé sur ce cochon suspendu. J'ai trouvé ça choquant dans un premier temps, ce n'est pas du tout mon style de partager ce type de photo et puis, j'ai tenté de me mettre à la place de cet éleveur de porcs. Je n'avais jamais vu une telle scène, mais cette manière choquante d'exprimer les choses peut peut-être mieux nous permettre de comprendre la colère de ces gens».

Réaction très radicale

Située parmi les 63 000 ha de zone potentiellement infectée par la peste porcine africaine, cette exploitation se trouve précisément rue de Gerlache, dans la commune de Virton, à quelques kilomètres de la frontière entre la province belge de Luxembourg et le département français de la Meurthe-et-Moselle. Suite à l'annonce des autorités belges d'abattre les 4 000 porcs domestiques qui se trouvent dans 58 exploitations, la violente réaction des éleveurs n'a pas tardé.

Et Anne-Françoise de leur apporter son soutien: «Abattre tous les porcs de la zone me semble être une réaction très radicale», regrette-t-elle. «Je ne comprends pas. J'imaginais que l'on pouvait trouver une autre solution pour essayer d'enrayer la peste porcine africaine qui a décimé une dizaine de sangliers. Les mesures prises dernièrement sont très contraignantes. J'adore faire des photos dans les bois et avec cette interdiction de se promener dans la zone infectée, cela s'annonce très compliqué les prochains mois. Certains disent même que cela pourrait durer deux ans... je trouve cela ridicule».

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roxio le 24.09.2018 15:25 Report dénoncer ce commentaire

    La question que je me pose c'est d'où vient cette infection ? c'est juste un truc qui nous tombe dessus (enfin sur les cochons) ? comme ça ? la faute à pas de chance ?

  • JeanMert le 24.09.2018 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui est étrange, c'est que cela se passe uniquement en Belgique, la Peste respecte les frontières françaises et luxembourgeoises ? Un peu comme Tchernobyl, alors ....

  • Philippe le 24.09.2018 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne pourra rien faire, malheureusement, contre certains notables protégés par le gouvernement pour avoir amener cette maladie chez nous.

Les derniers commentaires

  • Dominique Maqua le 25.09.2018 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Premier foyer de peste porcine découvert dans la region d'Etalle. Seul le sud de cette localité est touchée par les mesures de restriction. Pas la "riche" zone d'Habay, la belle forêt d'Anlier ... mais il est vrai que les chasseurs de la forêt d'Anlier ont plus de pouvoir que ceux de Meix-devant-Virton ... à bon entendeur !

  • overlox le 25.09.2018 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Tous les ans ils nous trouvent une nouvelle maladie, infection... et tjs vers les memes périodes; Quand c'est pas la vache folle, c'est la grippe aviaire ou la fièvre afreuse , etc... On nous prend encore et toujours pour des idiots...

    • @overlox le 25.09.2018 14:53 Report dénoncer ce commentaire

      exactement! C'est comme je l'ai déjà dit, les animaux sont affaiblis et on les tient en masse, c'est la meilleure méthode pour rendre les animaux malades...

  • Luxo le 25.09.2018 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    Encore du gaspillage de nouriture!

  • ces tragédies des attaques des chien il le 25.09.2018 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    jais honte d'etre un etre humain... les humains oublient que les animaux sont des etres vivant qui ont des sentiments comme les humains.....combien d'animaux abattues comme des objets.... c'est triste ce monde des humains

    • @ces tragédies des attaques des chien il le 25.09.2018 13:14 Report dénoncer ce commentaire

      exactement! Et les être humains sont des omnivores donc ils peuvent aussi survivre sans viande, des millions de végétariens dans le monde entier sont la meilleure preuve!

    • Bibi le 25.09.2018 13:48 Report dénoncer ce commentaire

      bonjour je vous conseille de lire ce livre."L'intelligence émotionnelle des plantes "Livre de Cleve Backster. Vous arrêterez peut être aussi de manger des légumes!!

    • Clem Salmon le 25.09.2018 14:37 Report dénoncer ce commentaire

      Si la honte d'être humain devient trop insupportable, il y a toute sorte de moyens d'en finir.

    • @Bibi le 25.09.2018 15:03 Report dénoncer ce commentaire

      on doit manger des légumes pour survivre mais on peut bien survivre sans viande. Et les plantes ne possèdent pas de système nerveux central, c'est évident ils ne peuvent pas s'échaper comme les animaux!Ils ne peuvent donc pas souffrir comme les animaux!

    • Bibi le 25.09.2018 15:44 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vous qui le dite qu'elles ne souffrent pas, mais rien que de penser que l'on va la brulée, j'ai bien dit rien que de penser, elle réagit. On peut interpreter cette réaction comme on veut!!!

  • Masca le 25.09.2018 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui me choque est que cet éleveur a écrit qu'il a vu ce cochon venir au monde et qu'il l'a élevé et là il a du le tuer...mais il l'aurait tué de toute façon...donc essayer de s'humaniser en parlant de voir la pauvre bête venir au monde etc, alors qu'elle était destinée à l'abattoir, désolé mais ça ne passe pas.

    • Dave le 25.09.2018 11:37 Report dénoncer ce commentaire

      Votre commentaire transpire un certain instinct maternel. Son cochon, c'est pas son fils, hein. Il a dû le tuer "pour rien" sur décision d'un "col blanc" à Namur. 100% d'investissement en pure perte, partiellement indemnisée avec nos impôts. Sinon, bien sûr qu'il l'aurait de toutes façons tué pour le mettre dans nos assiettes, sur nos tartines.

    • Pierre Brochant le 25.09.2018 14:40 Report dénoncer ce commentaire

      La seule raison pour laquelle il y a encore des cochons sur terre c'est qu'on les mange. La plupart des espècs qui n'ont pas une utilité évidente pour l'homme ont déjà disparu.