En Meurthe-et-Moselle

15 septembre 2021 13:00; Act: 15.09.2021 14:14 Print

Un garçon de trois ans oublié dans un car scolaire

VAL DE BRIEY - Les parents d’un écolier ont déposé plainte pour «mise en danger de la vie d’autrui», après que leur enfant a été oublié dans un car pendant deux heures.

Sur ce sujet
Une faute?

Les parents d’un élève de maternelle ont déposé plainte pour «mise en danger de la vie d’autrui», après que leur enfant est resté seul pendant deux heures dans un car scolaire à l’arrêt, le 6 septembre, à Val de Briey (Meurthe-et-Moselle), rapporte Le Républicain Lorrain.

L'habitante de Val de Briey avait poussé un coup de gueule, lundi, sur Facebook. «Mon conjoint et moi-même n'étions bien évidemment pas au courant, puisque l'école ne s'est pas inquiétée de ne pas revoir mon fils l'après-midi (NDLR: sa nounou l'avait déposé dans le car à 13h, direction l'école maternelle), même s'il est inscrit, s'offusque-t-elle. Donc à 16h30, je viens à mon arrêt de bus pour récupérer mes enfants, et là il n'y a que ma fille qui en sort, avec les affaires de son frère, mais sans son frère...».

Repéré au volant du bus

Après avoir appelé la nounou pour tenter de retrouver son fils, la mère de famille, qui «commence à pleurer», appelle l'école. «On me demande directement si je suis la maman, furax je dis que oui, on me répond "on vous rappelle" et on raccroche, poursuit-elle. Premier réflexe: je me dirige au commissariat de Briey, mon conjoint m'appelle à ce même moment pour me dire qu'il a reçu un appel lui disant que notre fils était au commissariat. J'arrive, je le récupère, mon conjoint arrive à ce même moment; l'incompréhension et la rage me prennent».

Les policiers lui expliquent alors qu'un homme a aperçu son fils au volant du bus, qui était stationné près d'un hôpital et d'un lycée. Il a alors appelé les forces de l'ordre. La femme raconte à nos confrères que quand il a vu qu’il était enfermé, son fils a beaucoup pleuré et s’est sans doute endormi. Sous 30°C au soleil, de 13h20 à 15h30, il était «un peu déshydraté». Elle souhaite «des excuses» des différents protagonistes et «un dédommagement».

Comment l'enfant a-t-il pu être «oublié»? Le responsable de réseau de la société locale de transport explique que «la conductrice a fait le tour réglementaire qui s’impose, mais n’a pas vu l’enfant. Était-il caché? Elle ne comprend pas». Quoi qu'il en soit, la mairie de Val de Briey dit «assumer son entière responsabilité». Alors que chaque bus scolaire qu'elle affrète dispose d’une accompagnatrice scolaire qui se doit de vérifier le véhicule, elle s'engage à recruter une employée supplémentaire pour cette ligne. En outre, le maire doit recevoir les parents samedi. Pour sa part, le responsable de réseau de la société locale de transport a pris des nouvelles de l'écolier et «entend redoubler de vigilance». La directrice de l'école maternelle, «bouleversée», s’est quant à elle excusée auprès des parents.

(L'essentiel)