France/Grand Est

23 janvier 2020 11:44; Act: 23.01.2020 11:57 Print

Un individu recherché pour avoir abattu un lynx

FELLERING - Un lynx, espèce protégée dont la destruction est interdite, a été abattu dans le Haut-Rhin. L'auteur de cet acte de braconnage est activement recherché.

storybild

Il s'agit du premier lynx abattu dans l'est de la France, depuis 2014. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'animal, retrouvé le 16 janvier, «est un spécimen mâle adulte qui n'était pas connu des services de l'office français de la biodiversité dans le cadre du programme national de connaissance et de suivi de cette espèce patrimoniale (réseau loup/lynx)», a précisé la préfecture du Haut-Rhin. Une autopsie a révélé «l'origine probable de la mort de l'animal par arme à feu». Une enquête a été ouverte, sous l'égide de la procureure de la République de Mulhouse.

Il s'agit du premier lynx abattu dans l'est de la France depuis 2014, quand une femelle avait été tuée dans le Jura, le département qui abrite la quasi-totalité de la population française du félin. L'analyse vétérinaire d'un lynx capturé en 2017 dans le Doubs, mort durant son transfert, avait également révélé que le corps de l'animal était criblé de plus de 120 plombs, provenant vraisemblablement d'un tir de fusil de chasse remontant à 2013 ou 2014.

«Le massif des Vosges est un lieu naturel de présence du lynx et pourrait accueillir une vingtaine d'animaux, si on leur laissait la chance de vivre sereinement», a regretté l'association Alsace Nature, qui souhaite se constituer partie civile dans ce dossier. «Réintroduit en 1983, la population ne doit sa très faible présence qu'à une longue suite de tueries», déplore encore l'association.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LynxTips le 23.01.2020 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'est-ce qu'il est beau... il n'y a qu'un être "humain" qui peut ressentir l'envie pressante de tuer une telle beauté...

  • Le Lynx le 23.01.2020 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous voulez prendre la mesure du désastre, allez sur le site du Centre ATHENAS ou prenez le temps de regarder la vidéo de Vincent MUNIER, elle ne dure que quelques minutes. La disparition d'une espèce accèlere encore davantage le désequilibre global de la nature. Pas de doute, nous paierons la note...

Les derniers commentaires

  • LynxTips le 23.01.2020 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'est-ce qu'il est beau... il n'y a qu'un être "humain" qui peut ressentir l'envie pressante de tuer une telle beauté...

    • Miaou le 23.01.2020 15:30 Report dénoncer ce commentaire

      Tous les chats sont beaux (enfin, les velus uniquement)

    • De LynxTips @Miaou le 23.01.2020 17:04 Report dénoncer ce commentaire

      Je confirme, tous les chats et félins en général sont beaux, velus ou pas... qui plus, qui moins. Pas fan de tous ceux qui "se sont pris un mur", même si la plupart ont un très beau pelage... au contraire, le Sphinx a son charme, même sans poils… on ne va pas divorcer juste parce que le conjoint perd ses cheveux, hein? ;-) Bref, il faut de tout pour faire un monde!

  • Le Lynx le 23.01.2020 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous voulez prendre la mesure du désastre, allez sur le site du Centre ATHENAS ou prenez le temps de regarder la vidéo de Vincent MUNIER, elle ne dure que quelques minutes. La disparition d'une espèce accèlere encore davantage le désequilibre global de la nature. Pas de doute, nous paierons la note...