France/Grand Est

28 février 2021 09:49; Act: 28.02.2021 16:14 Print

Un journaliste gravement blessé par des jeunes

REIMS - Un photo-journaliste du quotidien régional «L'Union» a été grièvement blessé samedi, alors qu'il couvrait des regroupements de jeunes dans un quartier.

storybild

Le photographe, âgé de 65 ans, «a été pris en charge par le Samu et transféré au CHU de Reims, avec un pronostic vital engagé». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un photo-journaliste du quotidien régional L'Union a été grièvement blessé, samedi vers 15h à Reims, alors qu'il couvrait des regroupements de jeunes dans le quartier prioritaire Croix Rouge, et une enquête est ouverte pour tentative de meurtre, a-t-on appris auprès de la préfecture, du parquet et du journal. Le photographe, âgé de 65 ans, «a été pris en charge par le Samu et transféré au CHU de Reims, avec un pronostic vital engagé», a-t-il précisé.

«Il semblerait» qu'il couvrait «des regroupements de jeunes», a poursuivi le procureur, indiquant qu'aucune interpellation n'est intervenue à ce stade. Le journaliste «a été retrouvé au sol, aux alentours de 15h30 dans le quartier Croix Rouge (...). Les forces de l'ordre étaient sur place, avaient identifié des mouvements de jeunes, dont certains portaient des battes de base-ball, et des renforts avaient été appelés» pour sécuriser le quartier.

Avec une voiture floquée au nom du journal

Christian Lantenois, «était avec une consœur de la locale de Reims», alertée «d'un évènement dans le quartier», qu'il a rejoint «avec une voiture floquée» du logo du journal, a expliqué à l'AFP l'une des deux rédactrices en chef du journal, Géraldine Baehr-Pastor.

«On ne sait pas s'il est sorti seul, ni si quelqu'un l'a sorti de la voiture», a précisé la co-rédactrice en chef Carole Lardot. La consœur a «seulement entendu une altercation», avant de retrouver le photographe. L'Elysée a affirmé, dimanche à l'AFP, souhaiter que les auteurs de l'agression du photo-reporter soient «interpellés au plus vite».

(L'essentiel/afp)