À Strasbourg

13 novembre 2019 18:47; Act: 14.11.2019 08:52 Print

Un marché de Noël sous très haute sécurité

STRASBOURG - Le préfet du Bas-Rhin a annoncé un dispositif de sécurisation «nettement» renforcé du marché de Noël de Strasbourg, un an après l'attentat.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le «dispositif policier sera plus dynamique et mieux coordonné», a déclaré le préfet lors d'une conférence de presse, précisant qu'il serait aussi «renforcé par des forces mobiles», sans préciser leur nombre exact. Il y aura «nettement plus de forces présentes» que l'an dernier et «plusieurs centaines de personnes» mobilisées, a-t-il simplement indiqué.

«Cette année, la visibilité (des forces de l'ordre en uniforme) sera toujours assurée (...) mais il y aura également (des membres du service de sécurité en) civil», a encore souligné Jean-Luc Marx, tandis que «les forces de Sentinelle seront à nouveau présentes en nombre».

Avec plus de 300 chalets et quelque 500 animations, la 450e édition du marché de Noël de Strasbourg ouvrira le 22 novembre et animera les rues et places de la capitale alsacienne jusqu'au 30 décembre. «Les points de filtrage (du public) seront redimensionnés avec un doublement des files d'attente pour les personnes avec ou sans bagages», a également détaillé Jean-Luc Marx.

Fiché pour radicalisation islamiste

De la même manière, la desserte de la Grande Île, le cœur historique de Strasbourg cerné par deux bras de la rivière l'Ill, «sera restreinte avec la suppression de tous les arrêts de tram aux heures du marché». Le nombre de ponts permettant d'accéder à cette Grande Île sera par ailleurs ramené à 16 contre 19 l'an dernier. Le préfet du Bas-Rhin a précisé qu'il instituerait aussi «un périmètre de protection sur l'ensemble» de ce secteur, afin de faciliter les contrôles d'identité. Des «obstacles et des fosses» empêcheront l'incursion de véhicules sur le marché de Noël.

Le 11 décembre 2018, peu avant 20h, Chérif Chekatt avait tué cinq hommes et blessé une dizaine de personnes aux abords du marché de Noël de Strasbourg. Armé d'un pistolet et d'un couteau, ce délinquant multirécidiviste de 29 ans était fiché pour radicalisation islamiste. Il était ensuite parvenu à prendre la fuite avant d'être tué par la police, deux jours plus tard, à Strasbourg.

(L'essentiel/afp)