À la frontière française

16 janvier 2020 14:24; Act: 16.01.2020 14:48 Print

Un nouveau dépôt sauvage de déchets «à vomir»

HUSSIGNY-GODBRANGE - Un nouveau dépôt sauvage de déchets, situé à Hussigny, choque le collectif «J'aime ma forêt», qui réclame une réaction urgente de la part des autorités.

Sur ce sujet
Une faute?

Villers-la-Montagne, Rédange, Hayange, Haucourt-Moulaine, la liste des décharges sauvages s'allonge à la frontière française. Hussigny-Godbrange vient de s'y ajouter. Le collectif «J'aime ma forêt» a publié des photos sur Facebook, d'un nouveau terrain, pris pour une déchetterie. «Ça pue énormément, c'est à vomir», commente le responsable de la page, qui demande des réactions de la part des autorités. «Maire, préfet, député, sénateur, élu, douane... N’attendez pas qu’on vienne toquer à votre porte pour agir car il sera déjà trop tard!». L'accès au terrain est pourtant compliqué, étant donné sa fermeture par des cadenas.

Lors de la découverte du même type d'abandon de déchets à Rédange, en novembre dernier, Gautier Berera, du collectif citoyen évoquait, à L'essentiel, la piste de camions immatriculés en Belgique venant y déposer des ordures. Selon lui, il s'agirait des mêmes transporteurs pour le dépôt d'Hussigny.

De son côté, la mairie d'Hussigny a déclaré que les services de police ont été mis au courant, comme le propriétaire du terrain qui a «porté plainte». «La situation est connue de la mairie, indique Michèle Coadic, secrétaire générale. C'est un fléau dans toutes les communes», relève-t-elle.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Idée le 16.01.2020 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    Comme il y a des documents (factures) avec des noms de clients et de sociétés impliquées, on pourrait leur renvoyer tout cela... même si les factures datent des années 70.

  • ManLux le 16.01.2020 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    Quand les communes sont informées, elles devraient dans un premier temps poser des caméras type caméra pour l'observation des animaux, c'est discret et cela s'enclenche lors de mouvements. Se serait une solution pour identifier les camions, camionnettes qui viennent déposer ces déchets. Ces déchets sont du poison pour notre environement et notre santé.

  • patience le 17.01.2020 07:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il me semble que les sociétés sont taxées sur leur déchets comme nous d ailleurs. Moins vous en déclarez et moins vous payez. Alors le phénomène est grandissant. Feux dans les jardins, détritus dans les forêts etc... et oui à un moment donné soit on ne sait plus ou jeter soit on a du mal à payer soit on ne veut pas payer.

Les derniers commentaires

  • patience le 17.01.2020 07:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il me semble que les sociétés sont taxées sur leur déchets comme nous d ailleurs. Moins vous en déclarez et moins vous payez. Alors le phénomène est grandissant. Feux dans les jardins, détritus dans les forêts etc... et oui à un moment donné soit on ne sait plus ou jeter soit on a du mal à payer soit on ne veut pas payer.

  • Luxo le 17.01.2020 00:24 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a une réel volonté de la part du Luxembourg et le la Belgique pour dissuader leurs entreprises à ramener les déchets dans leurs décharges. Si les décharges étaient gratuites et ouvertes tous les jours jusqu'à 23H00, les entreprises de ces pays ne se compliqueraient pas la tâche d'aller les déverser clandestinement en France. L'UE devrait obliger chaque pays à conserver ses déchets sur son sol.

  • baboun le 16.01.2020 16:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    attention aux rats, ils peuvent véhiculer la peste, vue l'état d'insalubrité général.

  • ManLux le 16.01.2020 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    Quand les communes sont informées, elles devraient dans un premier temps poser des caméras type caméra pour l'observation des animaux, c'est discret et cela s'enclenche lors de mouvements. Se serait une solution pour identifier les camions, camionnettes qui viennent déposer ces déchets. Ces déchets sont du poison pour notre environement et notre santé.

  • Idée le 16.01.2020 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    Comme il y a des documents (factures) avec des noms de clients et de sociétés impliquées, on pourrait leur renvoyer tout cela... même si les factures datent des années 70.