En Alsace

08 juillet 2020 21:13; Act: 08.07.2020 21:18 Print

Un réseau de trafic de stupéfiants démantelé

MULHOUSE - Un trafic de stupéfiants, qui opérait à Strasbourg, Mulhouse et Colmar, a été démantelé. Un douanier du sud de la France a été écroué.

storybild

Des photos de leur marchandise ont été publiées sur les réseaux sociaux. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un réseau de trafic de stupéfiants qu'un douanier du sud de la France est soupçonné d'avoir alimenté a été démantelé en Alsace, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Mulhouse (Haut-Rhin).

Une information judiciaire a été ouverte et six personnes mises en examen et placées en détention, parmi lesquels un douanier qui était toujours en activité dans le sud de la France. Cet homme d'une quarantaine d'années a été interpellé lundi et placé en garde à vue à Mulhouse avant d'être mis en examen et écroué.

Des photos sur les réseaux sociaux

Le Groupe de lutte contre l'économie souterraine de la sûreté mulhousienne avait été alerté par un courrier anonyme montrant des photos publiées sur les réseaux sociaux de personnes posant devant une trentaine de kilos de résine de cannabis.

Le réseau opérait à Strasbourg, Mulhouse et Colmar. Outre de la résine de cannabis, de petites quantités de MDMA et de cocaïne ont été saisies, ainsi que de l'argent liquide.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • micamikaze le 09.07.2020 08:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut bien arrondir les fin de mois...

  • Sarah le 09.07.2020 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    Les peines à prononcer doivent être sévères pour être exemplaires

  • Antoine le 09.07.2020 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est fait pour qu'il y aie de plus en plus de délinquant. Tant que les administration et les patron paieront leurs fonctionnaire ou employé avec des salaires ridicule il ferons le jeux des trafiquant qui eux ont compris que l'on fidélise son personnel en le payant grassement.

Les derniers commentaires

  • Antoine le 09.07.2020 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est fait pour qu'il y aie de plus en plus de délinquant. Tant que les administration et les patron paieront leurs fonctionnaire ou employé avec des salaires ridicule il ferons le jeux des trafiquant qui eux ont compris que l'on fidélise son personnel en le payant grassement.

  • Sarah le 09.07.2020 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    Les peines à prononcer doivent être sévères pour être exemplaires

    • Antoine le 09.07.2020 19:28 Report dénoncer ce commentaire

      @ Sarah: En France peine sévère??? Vous rigolez j'espère. Le pays du laxisme par excellence.

  • Serious le 09.07.2020 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Encore un flic corrompu...

    • Antoine le 09.07.2020 19:30 Report dénoncer ce commentaire

      @ Serious: Pas un flic, un douanier. Mais c'est normal vu leurs salaires ridicule. Un simple "guetteur de dealer" de rue à Paris gagne 5000 € par mois.

  • micamikaze le 09.07.2020 08:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut bien arrondir les fin de mois...