En Alsace

07 juillet 2021 13:06; Act: 07.07.2021 15:57 Print

Un réseau nigérian de trafic de cocaïne démantelé

MULHOUSE - Un ressortissant nigérian et ses complices ont été condamnés par le tribunal de Mulhouse, dans le cadre d'une affaire de trafic de cocaïne.

storybild

Au cours des perquisitions et de l'interpellation des suspects, 57 kilogrammes de cocaïne et plus de 130 000 euros ont été saisis. (photo: AFP/Jody Amiet)

Sur ce sujet
Une faute?

La «Nigerian Connection» n'est plus. Surnommé ainsi par la Police Judiciaire française, ce réseau de trafic de cocaïne dirigé depuis le Nigéria et opérant en Alsace, en Allemagne et en Suisse a été démantelé au terme de plusieurs années d'enquête, a annoncé mercredi la police française. Les membres du réseau, dans lequel figure un ressortissant nigérian et sa femme, ont été interpelés et condamnés à des peines de 4 à 8 ans par le tribunal de Mulhouse.

L'homme à la tête du réseau, qui vit en Afrique, a lui été condamné à 10 ans de prison et fait l'objet d'un mandat d'arrêt. Une "mule" en provenance de Colombie, repérée par les autorités espagnoles et interceptée à son arrivée à l'aéroport de Mulhouse, a permis aux enquêteurs français de remonter la piste des trafiquants. Plus de 50 kilos de drogue et 130 000 euros ont également été saisis.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand maître le 07.07.2021 15:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et on les garde en France ?Après un bon petit job..et l'appartement.

  • L'internaute le 07.07.2021 15:24 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui est dommage c'est qu'il a fallu plusieurs années d'enquête et seulement 550 kilos de drogue saisi ainsi que 130.000 € mais pendant toutes ces années d'enquête ce sont des tonnes de drogues et des millions € que ces trafiquants ont écoulé et cela grâce à de nos fameuse loi sur les liberté individuelle.

  • marley le 07.07.2021 15:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Venez en France terre d accueil et championne du social !!!! Ne vous inquiétez le bon français est là pour tout payer ! La France pays à la dérive dans lequel les français en pleine désillusion naviguent péniblement......

Les derniers commentaires

  • vive l'entreprenariat le 08.07.2021 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    J'admire la créativité, l'auto entreprenariat, le courage, le fait de ne pas compter ses heures, ca change de ma vie et de celle de ceux que je rencontre au quotidien, bien rangée, avec ses 8h/jour bien timesheeté, courage, prenons notre envol pour des vrais belles aventures de dealer

  • Diukdiuk le 08.07.2021 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelques soient les critiques! Si l’Indonésie adopte des sanctions extrêmes et sans nuance envers les trafiquants, ce qui fait vraiment craindre de jouer a ce jeu là-bas, les pays démocratiques ont des sanctions beaucoup trop faibles sans parler de leur application. La drogue est partout, du sdf au politique et autres stars du show-business, en passant par nos etudiants ados qui ne se privent pas de faire le zazou … il y a une vraie économie hypocrite derrière dirait-on ????????

  • a ' afn' le 08.07.2021 09:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    venez ' venez ''la france devrez se réveillez ' car vous n avez pas connue ' 1954 '1962 ''et le grand charles ' qui ne veut revenir' danger grave 'en vue ??

  • tuyau le 08.07.2021 06:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ha bon je croyais qu ils étaient plutôt dans la prostitution.

  • tuyau le 08.07.2021 06:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    accueillez les a grands bras ouverts, ils travailleront et vous dirons merci.