France/Grand Est

03 juillet 2019 09:44; Act: 03.07.2019 10:59 Print

Un troupeau de moutons attaqué par un loup

RANRUPT - Un prédateur s'est manifesté sur le versant alsacien du massif des Vosges, fin mai, pour la première fois depuis des décennies, a-t-on appris de sources concordantes.

Sur ce sujet
Une faute?

Une expertise, menée à la suite d'une «attaque sur un troupeau domestique» d'ovins et de caprins le 28 mai à Ranrupt (Bas-Rhin), a «conclu à une mortalité (...) avec responsabilité du loup non écartée», a indiqué la préfecture du Bas-Rhin, confirmant une information de France Bleu Alsace et du quotidien Dernières Nouvelles d'Alsace. Par la suite, une photo «prise à environ 300 m des lieux», par un «piège photo», «a confirmé» qu'il s'agissait bien d'un loup, selon la même source.

L'attaque a eu lieu dans la nuit du 27 au 28 mai, alors que le troupeau d'une quinzaine de têtes était dans son enclos, a expliqué Corinne Schynoll, exploitante de la ferme-auberge du Promont, ouverte en 1977. Un bouc «a été égorgé. On n'a pas retrouvé l'agneau, qui avait quelques jours», a dit Mme Schynoll. «C'est la première attaque» et «c'est vraiment problématique», a confié l'exploitante qui a été indemnisée, mais qui se dit «inquiète».

Se préparer au retour du loup

Pour le maire de Ranrupt, Thierry Sieffer, la présence du prédateur dans ce secteur du département est exceptionnelle: selon lui, la dernière fois qu'on y a vu un loup, c'était «au XIXe siècle». Selon lui, deux loups auraient également été aperçus non loin de Ranrupt, sans que l'on sache si l'un d'eux était celui responsable de l'attaque. Selon la préfecture, leur présence a fait l'objet d'un signalement «en mars» mais l'information a été jugée «invérifiable».

Selon Frédéric Preisemann, technicien à l'Office national des forêts (ONF) et membre du réseau loup-lynx, le loup responsable de l'attaque est sans doute solitaire et doit déjà être loin. Pour autant, a-t-il indiqué à France Bleu Alsace, «il faut que les gens et les éleveurs se préparent au retour du loup», réimplanté en France depuis 1992 et dont la population ne cesse d'augmenter (530 adultes actuellement).

Classé vulnérable sur la liste rouge française de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le loup ne peut être tué, sauf dérogation, par exemple lors de dégâts importants sur les troupeaux. En 2018, environ 3 700 attaques ont eu lieu contre plus de 12 500 animaux, essentiellement des ovins, principalement dans les Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Aurivoire le 03.07.2019 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    “Notre” espace forestier! Mais non, il va falloir qu’on re-apprenne que l’homme n’est pas seul sur Terre, que la biodiversité a le droit d’y vivre et d’avoir suffisamment d’espace pour s’y développer! Laissons plus de places aux forêts sauvages, avec du gibier sauvage, le loup trouvera tout seul à manger et laissera les animaux d’élevage tranquille.

  • GG57 le 03.07.2019 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    fais gaffe, Ô loup! les végans vont porter plainte contre toi

  • OmamOmam le 03.07.2019 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils doivent avoir l’aide de bons chiens adaptés à la situation, ça fonctionne dans d’autres regions

Les derniers commentaires

  • nico le 03.07.2019 16:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et après ce sera un chien ou un croisé ( sans jeu de mot) car Les loup tient une bête pour manger et ne s acharnent pas à tuer pour tuer mais pour se nourrir A suivre

  • GG57 le 03.07.2019 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    fais gaffe, Ô loup! les végans vont porter plainte contre toi

  • sellig57 le 03.07.2019 14:32 Report dénoncer ce commentaire

    chaque espece d'animal,hormis l'homme, a sa place dans la chaine alimentaire.la disparition du loup a entrainé une surpopulation d'autres especes declarées nuisibles,faisant le plaisir des chasseurs.un retour a la normale,n'en deplaise a certains,aura temporairement des dommages collateraux mais l'equilibre se retablira de lui meme

  • OmamOmam le 03.07.2019 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils doivent avoir l’aide de bons chiens adaptés à la situation, ça fonctionne dans d’autres regions

  • Grosse erreur le 03.07.2019 13:23 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on comprendra à quel point les loups sont fertiles, mobiles et intelligents on fera machine arrière. Nous ne sommes pas plus intelligents que nos aïeux. Rendez-vous dans quelques années.