Première en Belgique

26 février 2019 09:06; Act: 26.02.2019 11:17 Print

Une assemblée politique tirée au sort à Eupen

EUPEN - Première mondiale pour la Communauté germanophone de Belgique, très proche du Luxembourg, qui se dotera dès l'automne, d'une assemblée avec 24 citoyens tirés au sort.

storybild

Xavier Bettel, Premier ministre du Luxembourg en compagnie d'Oliver Paasch, ministre-président de la Communauté germanophone de Belgique

Sur ce sujet
Une faute?

Frontalière avec l'extrême nord du Luxembourg, la Communauté germanophone de Belgique a décidé de se doter d'une assemblée citoyenne, indiquent ce mardi les médias belges. Ce serait même une première mondiale pour cette entité politique de 76 000 habitants composée de neuf communes germanophones de la province belge de Liège.

«La Communauté germanophone de Belgique a les mêmes pouvoirs que la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, la Catalogne ou encore l’Écosse», rappelle David Van Reybrouck, spécialiste des assemblées citoyennes tirées au sort dans les pages du journal Le Soir. «Avec ce "Bürgerversammlungen», c'est un laboratoire pour le reste de l'Europe en terme de démocratie participative».

Trois objectifs précis

Installée à l'automne 2019, cette assemblée composée de 24 citoyens tirés au sort fonctionnera aux côtés du >Parlement de la Communauté germanophone durant 18 mois. Ces citoyens (douze femmes et douze hommes) de minimum seize ans et avec des niveaux d'éducation pondérés seront rémunérés en fonction de la durée de leur travail, précise encore Le Soir qui cite également la somme de 37,5 euros/demi-journée.

La Communauté germanophone de Belgique, qui entretient d'ailleurs des rapports très constructifs avec le Luxembourg, vient-elle de trouver la parade pour «colmater la descente aux enfers de démocraties minées par le ras-le-bol des citoyens»?, se demande Le Soir. Réponse dans les mois à venir avec les objectifs suivants: renforcer la participation citoyenne, améliorer la compréhension du processus de décision et enfin renforcer les institutions démocratiques à l'heure où la confiance dans les partis politiques est historiquement basse.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FullmétalJF le 26.02.2019 17:59 Report dénoncer ce commentaire

    Ce serait bien de tirer au sort parmi des gens qui ont manifesté de l'intérêt pour cette forme de participation et possèdent un minimum de culture politique sans être affilié à un parti.

  • Info le 26.02.2019 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N'avons-nous pas une démocratie participative plus large, avec le systême de nos votations avec 4500 signatures. Ça me semble bien fonctionner à la satisfaction d'une très grande majorité et ouverte à tous les résidents lux ou non !

  • Lëtzerbad le 27.02.2019 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    Première mondiale ? Il faudrait réviser ses cours d'histoire... C'était bien en place au moyen-âge, à l'époque où l'on redécouvrait le fonctionnement de la république de Rome. Pour le reste, le tirage au sort est tout de même vachement guidé : égalité des effectifs hommes vs femmes, niveaux d'éducation pondéré... Il s'agit plutôt de la constitution de pools bien contrôlés dans lesquels on tape au hasard. Et pour la rémunération, on est de l'ordre de la blague : équivalent temps plein à 1400 € / mois, je ne vois bien que des chômeurs, des personnes au foyer ou des rentiers pour accepter.

Les derniers commentaires

  • Lëtzerbad le 27.02.2019 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    Première mondiale ? Il faudrait réviser ses cours d'histoire... C'était bien en place au moyen-âge, à l'époque où l'on redécouvrait le fonctionnement de la république de Rome. Pour le reste, le tirage au sort est tout de même vachement guidé : égalité des effectifs hommes vs femmes, niveaux d'éducation pondéré... Il s'agit plutôt de la constitution de pools bien contrôlés dans lesquels on tape au hasard. Et pour la rémunération, on est de l'ordre de la blague : équivalent temps plein à 1400 € / mois, je ne vois bien que des chômeurs, des personnes au foyer ou des rentiers pour accepter.

  • Info le 26.02.2019 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N'avons-nous pas une démocratie participative plus large, avec le systême de nos votations avec 4500 signatures. Ça me semble bien fonctionner à la satisfaction d'une très grande majorité et ouverte à tous les résidents lux ou non !

  • FullmétalJF le 26.02.2019 17:59 Report dénoncer ce commentaire

    Ce serait bien de tirer au sort parmi des gens qui ont manifesté de l'intérêt pour cette forme de participation et possèdent un minimum de culture politique sans être affilié à un parti.

  • pourquoi pas le 26.02.2019 12:14 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas, mais je pensais que le rôle d'un Député était d'être le représentant des citoyens qui votaient pour lui.... la démocratie représentative.... et dire que j'ai fait des années d'études pour rien. Sinon je suis pas contre, mais tirer au sort, cela sous-entend de tirer des personnes qui s'en tamponnent allègrement....

    • dulux le 26.02.2019 13:54 Report dénoncer ce commentaire

      C'est just stupide, et en plus oui on prend surement des gens qui n'en ont rien a faire. Un sommet de la betise humaine.

    • Bernardo le 26.02.2019 14:11 Report dénoncer ce commentaire

      On peut aussi arguer que celui qui ne cherche pas le pouvoir peut être un meilleur représentant que celui dont c'est le but. Et que le principe est largement utilisé dans les jurys citoyens (aux assises par exemple, ou plus largement encore dans certaines démocraties). Et l'échelle de l'expérience est certainement la bonne. A une échelle de plusieurs millions de citoyens, je ne suis pas sûr que ça fonctionnerait tout à fait aussi bien, ou alors avec une grande assemblée (un pour +/-10000 citoyens plutôt que un pour +/-100000).

    • no vote le 26.02.2019 18:20 Report dénoncer ce commentaire

      bah ! les gens tirés au sort se sentiraient surement responsable et se prendraient surement au jeu .....

    • Analyste le 27.02.2019 08:42 Report dénoncer ce commentaire

      Ces personnes tirées au sort ont le loisir de refuser. Ils utilisent ce système en Islande depuis la crise des banques et cela fonctionne parfaitement .