En France/Grand Est

07 novembre 2019 12:59; Act: 07.11.2019 14:30 Print

Une «déchetterie sauvage» signalée à Rédange

RÉDANGE - Le collectif «J'aime ma forêt» a interpellé les autorités, afin de stopper cette «décharge à ciel ouvert», qui ne cesse de se remplir.

Sur ce sujet
Une faute?

Un terrain débordant de déchets ménagers a été découvert à Rédange, en France, par des jeunes cyclistes, qui ont alerté le collectif «J'aime ma forêt». «C'est un immense tas d'ordures qui ne cesse de grossir depuis près d'un mois», confiait Gautier Berera, du collectif citoyen à L'essentiel. Des camions immatriculés en Belgique viennent y déposer des ordures, chacun à leur tour, avec, selon eux, l'autorisation du propriétaire du terrain, raconte Gautier.

Avec pour conséquence, la présence abondante de détritus sur le terrain privé, dérangeant les citoyens. À l'heure actuelle, les déchets se propagent sur le chemin communal à proximité. Les douaniers de Thionville se sont rendus sur les lieux, jeudi matin, ainsi que la police de l'environnement, a confié de son côté, la mairie de Rédange.

Le propriétaire du terrain n'a pas encore été identifié. «L'enquête est en cours», a déclaré la gendarmerie de la commune à L'essentiel mais elle n'a pas souhaité fournir plus de détails.

Lundi, le collectif publiait une vidéo sur Facebook, de l'évolution du dépôt des déchets: «C'est de pire en pire!».

Le terrain privé se situe à Rédange, à proximité de la rue de la Côte.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pepe le 07.11.2019 13:53 Report dénoncer ce commentaire

    "Le propriétaire du terrain n'a pas encore été identifié." Oh, les gars, nous sommes en Europe, pas au Burkina Faso. Il y a le cadastre même en Belgique. Une vraie histoire belge...

  • N'importe quoi le 07.11.2019 16:59 Report dénoncer ce commentaire

    Les responsables de cette affaire devraient être arrêté! C'est une vraie honte!

  • le druide le 07.11.2019 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    j'ai la photo d'une plaque d'immatriculation du camion prise lors d'une prommenade avec mon chien, ils sont cuits

Les derniers commentaires

  • animalfriend le 08.11.2019 09:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux Et le propriétaire n est pas un riche allemand. Je les connais . Ils ont une ptite entreprise de transport du Sud du Lux.

    • Eh bien non le 08.11.2019 11:37 Report dénoncer ce commentaire

      Toute la zone abandonnée sur les hauts de la rue de la Côte appartient bien à un riche allemand. La société de transport et de batiment luxembourgeoise est en face...

  • N'importe quoi le 07.11.2019 16:59 Report dénoncer ce commentaire

    Les responsables de cette affaire devraient être arrêté! C'est une vraie honte!

  • le druide le 07.11.2019 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    j'ai la photo d'une plaque d'immatriculation du camion prise lors d'une prommenade avec mon chien, ils sont cuits

  • Réaliste le 07.11.2019 15:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste de détruire la faune et la flore dans une zone déclarée natura 2000.

  • nature le 07.11.2019 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    inadmissible de nos jours surtout avec toutes ces marches pour le climat , comment le propriétaire du terrain peut-il encaisser de l'argent pour cela