Insolite à Strasbourg

17 mai 2020 11:52; Act: 18.05.2020 17:54 Print

Une femme a donné naissance à des sextuplés

STRASBOURG - Une femme a accouché de six enfants à l'hôpital de Strasbourg-Hautepierre, un événement rarissime. Il s'agit de cinq filles et d'un garçon.

Sur ce sujet
Une faute?

Une femme a donné naissance à des sextuplés jeudi à Strasbourg, un événement rarissime, a-t-on appris samedi auprès de l'hôpital de Strasbourg-Hautepierre, confirmant une information du journal Les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA). Les nouveau-nés, cinq filles et un garçon, sont nés après 24 semaines et 6 jours d'aménorrhée (absence de règles), ce qui fait d'eux de «très grands prématurés», a-t-on indiqué à l'hôpital, précisant que l'Organisation mondiale de la santé considère les bébés comme viables, à partir de 22 semaines.

La grossesse de leur mère, qui avait déjà deux enfants, est issue d'une stimulation ovarienne. Nés par césarienne en l'espace de quelques minutes, entre 21h04 à 21h08, ces bébés pèsent entre 630 et 730 grammes. Ils sont hospitalisés en réanimation néonatale et vont passer de longs mois à l'hôpital. «Nous sommes très prudents, c'est une situation qui nécessite toute la technicité de l'équipe très performante de l'hôpital de Hautepierre», a précisé une source médicale, soulignant que 30 personnes avaient été mobilisées pour cet accouchement extraordinaire.

«Après la période du Covid, ces équipes qui ont souffert ont su se mobiliser», a insisté cette source. Selon celle-ci, la dernière naissance de sextuplés en France remonte à une trentaine d'années. Les DNA évoquent de leur côté une naissance de sextuplés en 1988, en Normandie. Il y a un an, une Polonaise de 29 ans, déjà mère d'un enfant, avait également donné naissance à six bébés à Cracovie. Les médecins polonais avaient alors souligné que la naissance de sextuplés, événement extrêmement rare, arrive dans le monde une fois sur 4,7 milliards d'accouchements.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jenpeuxplus le 17.05.2020 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne commente jamais mais la en lisant les commentaires je suis effarée. Tout d'abord bon courage aux parents! Je suis admirative mais pas jalouse du tout au vu de ce qui les attends ???? Ensuite à toutes ces personnes qui parlent sans rien connaître du cas exactement, et sans rien connaître à ce type de traitement: taisez vous s'il vous plait! Une stimulation ovarienne cela signifie juste qu'on lui a injecté des hormones pour qu'elle ait plus de chances d'avoir des ovocytes viables! Donc il n'y a eu aucun transfert!!! Ensuite si les ovocytes ont tous (ou au moins 6 en tous cas) été fécondés, le medecin peut conseiller fortement une réduction d'embryons. Mais le choix revient aux parents!!! S'ils ne souhaitent pas risquer de tous les perdre (car c'est possible) ou s'ils se disent comment choisir qui doit vivre et qui doit mourir. Bref le choix leur appartient, les risques ont du leur être expliqué en long en large et en travers pour qu'ils soient sûrs de leur choix. Donc qui êtes vous pour les juger ou juger leur gynéco? Arrêtez vos jugements a 2 balles merci.

  • Carina le 17.05.2020 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Issu d’une stimulation ovarienne. Le médecin qui a permis cela est un irresponsable. Pauvres enfants sur-médicalisées. Quelle angoisse pour les parents. Le transfert de maximum 3 embryons devrait être la norme afin d’éviter au possible des soucis médicaux

  • luis le 17.05.2020 15:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    donc si cela est fait artificiellement .oui stimulée les ovaires .donc des humains artificiels. petit monstres quoi.

Les derniers commentaires

  • Luxo le 18.05.2020 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    La seule critique que l'on peut faire sur le sujet serait de respecter la nature et d'accepter de de pas avoir d'enfants. Pour ces couples il y a la solution de l'adoption. Le rôle des medecins devrait se limiter à soigner et surtout à garder les personnes en bonnes santé. Il ne devrait pas intervenir dans la procréation, ni dans la régulation des naissances. Ne pas arriver d'avoir d'enfants, n'est pas une maladie.

  • Rose le 18.05.2020 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai lut tous les commentaires .tous ceux qui ont la critique facile et sans rien savoir je préfère me taire. Je souhaites aux nouveaux nées, beaucoup de santé et d’amour.

  • Compet vitesse Accouchement le 18.05.2020 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    4 minutes pour 6 bébés, restez pas en face surtout !

  • mila le 18.05.2020 07:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courage aux parents et bienvenue aux enfants. Plus tard ça sera une belle famille. Pour le moment beaucoup de travail et j’espère que le poids des responsabilités n’ébranle ce couple qui pour accepter de garder 6 enfants me paraît bien soudé. Il leur faut beaucoup d’amour pour surmonter les difficultés à venir. Bonne chance ????

  • Poum le 18.05.2020 05:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Instruisez-vous en vous renseignant sur la signification de la stimulation ovarienne et la PMA !!!