France/Grand Est

02 novembre 2018 08:34; Act: 02.11.2018 09:39 Print

Verdun, Morhange, Pompey... Macron arrive

De Verdun à la Somme, Emmanuel Macron part la semaine prochaine sur les routes de l'est et du nord de la France, pour célébrer le centenaire de la fin de la Grande Guerre.

storybild

Emmanuel Macron se rendra dans 11 départements et 17 villes, la semaine prochaine, dont beaucoup dans le Grand Est. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Lancé dimanche à Strasbourg, le périple inédit d'Emmanuel Macron se terminera le 11 novembre, sous l'arc de triomphe, où le président français ravivera la flamme du soldat inconnu, en présence d'une centaine de dirigeants étrangers. Le but de cette «itinérance», comme l'appelle l’Élysée, est d'«aller à la rencontre de nos ancêtres les Poilus», ces quelque huit millions de Français qui ont combattu de 1914 à 1918.

Emmanuel Macron va ainsi visiter les sites incontournables de la guerre: Verdun (Meuse), «la mère des batailles», le Chemin des Dames (Aisne) ou la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais), où reposent 45 000 combattants morts au combat. Dans l'est, il fera aussi étape dans des lieux qui n'ont «jamais été visités par un président français», comme ceux des terribles batailles de Morhange (Moselle) et des Éparges (Meuse), racontée par Maurice Genevoix, l'un de ses écrivains fétiches.

Charleville et Pont-à-Mousson

Le chef de l’État sera en outre accompagné par son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta à Reims pour honorer «l'Armée noire» des tirailleurs africains. À Charleville-Mézières se tiendra le 7 novembre, un Conseil des ministres décentralisé. Au total, Emmanuel Macron se rendra dans 11 départements et 17 villes, surtout de taille moyenne, car ce marathon a aussi une forte dimension politique et sociale. «Chaque étape sera l'occasion d'aborder les préoccupations actuelles des territoires visités, qui tentent de rebondir après avoir été frappés par la désindustrialisation et les bouleversements agricoles», souligne l’Élysée.

Emmanuel Macron participera également à une cérémonie en hommage aux combattants français tués en août 1914 lors de la bataille des frontières, à Morhange. Il fera aussi étape à Pont-à-Mousson et Pompey (Meurthe-et-Moselle), pour visiter l'usine du groupe de biochimie Novasep et participer au forum économique Choose France Grand Est.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • HarleyGirl le 02.11.2018 12:00 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ça c'est rien que de la com ! Il vient faire semblant de s'intéresser à nous alors que ses taxes et réformes ne font qu'aggraver nos problèmes. D'une main il nous frotte l'épaule et de l'autre il nous fait les poches. Qu'il garde son mépris et ses promesses et qu'il cesse de massacrer notre pouvoir d'achat c'est la seule chose qui pourrait sauver sa côte de popularité !

  • @HarleyGirl le 02.11.2018 16:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez tout à fait raison car depuis 1917 et encore plus depuis 1941 nous sommes liés grâce à l'OTAN qui nous a assuré la paix et la prospérité a l'abri des armes du Pacte de Varsovie.

  • capucine le 02.11.2018 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    +1 faces aux nationalistes, populistes, de droite comme de gauche, il n y a pas grand monde pour y faire barrage. croire qu on est moins con qu en 14 ou 39, et que cela n arrivera plus...

Les derniers commentaires

  • Oggy le 03.11.2018 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bienvenue en Lorraine monsieur le président, on va bien vous accueillir ici !

  • @HarleyGirl le 02.11.2018 16:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez tout à fait raison car depuis 1917 et encore plus depuis 1941 nous sommes liés grâce à l'OTAN qui nous a assuré la paix et la prospérité a l'abri des armes du Pacte de Varsovie.

    • nanard le 03.11.2018 11:40 Report dénoncer ce commentaire

      notre ennemi actuel n'est pas la Russie, c'est la mondialisation, créatrice de grandes richesses pour peu

  • capucine le 02.11.2018 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    +1 faces aux nationalistes, populistes, de droite comme de gauche, il n y a pas grand monde pour y faire barrage. croire qu on est moins con qu en 14 ou 39, et que cela n arrivera plus...

  • Seul espoir le 02.11.2018 13:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour beaucoup en Europe Macron est le seul espoir et tout le monde espère sa réélection. D'ailleurs ni à gauche ni à droite on ne voit pour l'instant d'autre candidat crédible.

    • Le Belge le 02.11.2018 15:25 Report dénoncer ce commentaire

      Pas faux. Mais vous n'êtes pas sauvés non plus...en Belgalbanie c'est pareil.

    • @Le Belge le 03.11.2018 13:34 Report dénoncer ce commentaire

      La Belgique nous avait pourtant donné de l'espoir en étant pendant plus de 500 jours sans gouvernement avec un PIB en augmentation...les seuls pouvoirs de nos politiques libérales sont les nuisances des inégalités.

  • HarleyGirl le 02.11.2018 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Contre les menaces internes et externes de l'est contre nos démocraties, la France pourra toujours compter sur son allié les USA et sur l'OTAN.

    • Le Belge le 02.11.2018 15:34 Report dénoncer ce commentaire

      VOS problèmes sont VOS problèmes, essayez d'abord de les résoudre vous même....vous ne voulez pas par hasard qu'il vienne faire la vaisselle chez vous.Toujours en train de geindre.Ceux avant lui sont responsable, lui non....pas pour l'instant en tous cas.