Chine

20 décembre 2017 10:01; Act: 20.12.2017 15:18 Print

Des mouchoirs en caca de panda

Une société chinoise a flairé la bonne affaire. Des mouchoirs ou des nappes seront fabriquées à partir des excréments de panda.

storybild

Une boîte de mouchoirs «caca de panda» sera vendue au tarif prohibitif de 43 yuans (5,50 euros), bien plus cher qu'un produit classique. (photo: -)

Sur ce sujet

La firme papetière Qianwei Fengsheng, basée dans la province du Sichuan (sud-ouest), collabore avec le Centre de protection et de recherche sur le panda géant, afin de valoriser les crottes et les déchets alimentaires de l'ursidé. Les produits seront bientôt commercialisés en Chine au sein d'une gamme de produits fièrement labellisés «caca de panda» et décorés d'une image du mammifère au pelage noir et blanc.

«Ils s'occuperont des déchets à notre place», s'est réjoui un chercheur du centre des pandas, Huang Yan, cité par le journal local Chengdu Business Daily. Les 10 kg d'excréments générés chaque jour par un panda adulte sont riches en fibres, car l'animal se nourrit exclusivement de tiges de bambous, a indiqué l'employé à l'agence officielle Chine nouvelle.

Boîte «caca de panda»

En plus de ces précieuses déjections, «l'ours-chat», comme l'appellent les Chinois, produit environ 50 kg de déchets alimentaires: les grumes végétales qu'il recrache après mastication. La fabrication de papier à partir du bambou nécessite d'en éliminer le fructose afin d'extraire les fibres: une étape qui intervient naturellement dans l'appareil digestif du panda, explique Yang Chaolin, le président de l'entreprise papetière, cité par Chine nouvelle.

La firme Qianwei Fengsheng viendra collecter la matière première plusieurs fois par semaine dans trois réserves de pandas. Une fois bouillie, pasteurisée et transformée en papier, la précieuse substance sera analysée pour garantir l'absence de bactéries. Une boîte de mouchoirs «caca de panda» sera vendue au tarif prohibitif de 43 yuans (5,50 euros), bien plus cher qu'un produit classique. «Les pandas ont ce qu'ils veulent et nous aussi. C'est une opération gagnant-gagnant», résume M. Yang.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lucien Lachance le 20.12.2017 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ça va être boïcoté par le végans.

  • petit grain de sel le 20.12.2017 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    haha trop fort

  • Du n'importe quoi le 20.12.2017 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Maintenant on sait ce qu'on nous vend depuis des lustres. Ils utilisent tout pour se faire de l'argent.

Les derniers commentaires

  • petit grain de sel le 20.12.2017 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    haha trop fort

  • Lucien Lachance le 20.12.2017 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ça va être boïcoté par le végans.

  • Du n'importe quoi le 20.12.2017 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Maintenant on sait ce qu'on nous vend depuis des lustres. Ils utilisent tout pour se faire de l'argent.