Festival de Cannes

23 mai 2019 22:03; Act: 24.05.2019 10:50 Print

Leur canular créé une émeute et surtout le buzz

Une jeune femme, se faisant passer pour une célébrité sur la Croisette, a presque provoqué l'émeute, mardi, à Cannes.

Sur ce sujet
Une faute?

Voir cette publication sur Instagram
Festival de Cannes : une fausse star fait le buzz sur la Croisette :⁣⁣ ⁣⁣Une femme en robe, entourée de gardes du corps, se promène ce mardi sur la Croisette lors du 72e Festival de Cannes. Il pourrait s’agir d’une star et bien non, c’est un collectif de YOUTUBEURS qui ont voulu montrer la futilité de ce genre de scène.⁣⁣ ⁣⁣ARTICLE COMPLET sur notre site via la BIO.⁣⁣ ⁣@equipe_smile⁣ ⁣⁣#prank ⁣⁣ ⁣⁣#fake #fakenews #fakeupfix #fakesmile #fakefriends #fakeblood #fakefur #fakepeople #fakelashes #fakelove #fakefood #faketan #fakenails #fakeittillyoumakeit #fakemon #fakeaway #fakeuproom #fakes #fakeeyelashes #fakesmiles #faker #fakepresident #faketattoo #fakeboobs #fakebake #fakeleather #faketaxi #fakegrass #fakebaby Une publication partagée par France 3 Côte d'Azur (@france3cotedazur) le 22 Mai 2019 à 1 :10 PDT

Si la scène avait tout l'air d'être réaliste, il n'en était rien. Mardi, une jeune femme accompagnée de ses gardes du corps, a piégé les passants de la Croisette en se faisant passer pour une star de cinéma. Dans une vidéo postée sur Instagram, on y voit la fausse célébrité, entourée de gros bras, essayant péniblement de se frayer un chemin parmi la foule hystérique. Là encore, la mise en scène a été montée de toutes pièces.

À l'origine de ce canular, l'influenceur Just Riadh et ses amis qui composent le collectif Smile. Invité sur le Festival de Cannes par Instagram, le groupe avait pour seule consigne de laisser libre cours à l'imagination.

Une scène très vite improvisée

«On a une idée, on réfléchit pas, on fonce. Là, on a habillé notre fausse star et c'était parti. À peine 15 minutes de répétitions et direction la Croisette», a confié l'un d'eux, interviewé par France Info.

Les membres de l'équipe précisent que ces images n'ont pas été tournées pour se moquer du festival. «Au contraire, on est là pour le mettre en lumière», a expliqué Sarah Chatoui, porte-parole du groupe. «L'idée est de le faire découvrir à des communautés qui ne s'y intéressent pas forcément». Quoi qu'il en soit, le buzz est garanti.

(L'essentiel/szu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Quelqu'un le 24.05.2019 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    Bon canular vu le nombre de "célébrités" inconnues.

  • madiou le 24.05.2019 07:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce genre de canular au public est amusant, en espérant que cet exemple donné aux autres ne soit pas détourné à des fins mal intentionnés. On se retrouve aujourd’hui à des faux de tout dans la rue (faux flics, fausses associations et jusqu’à même faux mendiants ...) et des blagues sans limites ...

Les derniers commentaires

  • Quelqu'un le 24.05.2019 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    Bon canular vu le nombre de "célébrités" inconnues.

  • madiou le 24.05.2019 07:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce genre de canular au public est amusant, en espérant que cet exemple donné aux autres ne soit pas détourné à des fins mal intentionnés. On se retrouve aujourd’hui à des faux de tout dans la rue (faux flics, fausses associations et jusqu’à même faux mendiants ...) et des blagues sans limites ...