Miracle

21 novembre 2020 19:08; Act: 21.11.2020 19:32 Print

«Cet homme est revenu d'entre les morts»

Cliniquement mort pendant 45 minutes, cet homme est revenu à la vie dans un hôpital. Un miracle, confirment les médecins.

storybild

Michael Knapinski est passé de l'autre côté pendant quelques dizaines de minutes...

Sur ce sujet
Une faute?

Michael Knapinski, 45 ans, est, à proprement dit un miraculé. Ce randonneur originaire de l'État de Washington, dans e nord-ouest des États-Unis est «revenu d'entre les morts», ont reconnu les médecins de l'hôpital de Seattle où l'homme a été transporté dans un état désespéré.

Perdu dans la nature suite à une randonnée, il a été retrouvé inanimé, en hypothermie après des jours passés dans le froid. Immédiatement après l'arrivée de l’Américain à l'hôpital, son cœur s'est arrêté. Pendant plus de 45 minutes, les médecins ont donc tenté de le ranimer, à l'aide de l'ECMO, une technique de réanimation extracorporelle utilisée dans des cas très particuliers.

«Cet homme va vivre pendant des dizaines d'années»

Et cela a fonctionné! «Ses organes n'étaient pas endommagés. On savait que son cœur allait redémarrer. La principale inquiétude concernait l'état de ses fonctions cérébrales». Deux jours plus tard, Michael Knapinski a pourtant ouvert les yeux: «Quand je me suis réveillé, je n'ai pas compris ce qu'il s'était passé. Je suis très reconnaissait auprès du personnel soignant pour ne pas m'avoir abandonné. Je suis en vie et je respire», a-t-il déclaré.

Huit jours plus tard, le miraculé a finalement quitté l'hôpital. Il devrait se remettre complètement après avoir frôlé la mort. «Son cas est unique. Cet homme va vivre pendant des dizaines d'années!», pronostique un des médecins. C'est tout ce qu'on lui souhaite...

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Julien le 21.11.2020 19:51 Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement, il y a des chances qu'il passera la vie qui lui reste à rembourser les frais médicaux qu'il a reçus. (Aux Etats-Unis pas de 'socialisme'.)

  • luxo le 23.11.2020 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au luxembourg nous avons aussi de nombreuses personnes sans assurances maladies ou exclus de la CNS.

  • Baron Rouge le 22.11.2020 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Regardez la photo... vous êtes sur qu’il va bien ?

Les derniers commentaires

  • luxo le 23.11.2020 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au luxembourg nous avons aussi de nombreuses personnes sans assurances maladies ou exclus de la CNS.

  • Baron Rouge le 22.11.2020 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Regardez la photo... vous êtes sur qu’il va bien ?

    • Gabrielle le 22.11.2020 15:28 Report dénoncer ce commentaire

      Votre réaction est aussi la mienne. Son regard.......45 minutes d'arrêt cardio-respiratoire et aucune séquelle neurologique..... C'est tout de même très étonnant. Mais tant mieux s'il en est sorti indemne.

  • joe le 22.11.2020 06:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi qu’est-ce que tu as aussi des comptables toi moi je te dis que ça lui coûtera rien du tout de source sûre

  • bonsens le 22.11.2020 03:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Probablement pas, s’il n’avait pas d’assurance ils n’auraient même pas cherché à le réanimer

  • bonsens le 22.11.2020 03:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et voici notre cadeau pour votre retour sur terre, notre calendrier et bien sûr la petite note de 392.000 dollars