À Rome

07 janvier 2018 14:56; Act: 08.01.2018 12:09 Print

L'arbre de Noël déplumé pourrait finir au musée

Le sapin qui avait été la risée de Rome en décembre pour sa piètre apparence pourrait échapper à la broyeuse. Il a même des supporters sur les réseaux sociaux.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Tourné en dérision pour ses branches dénudées, l'arbre de Noël installé comme chaque année au centre de Rome avant les fêtes de fin d'année a finalement conquis les cœurs des habitants et des touristes, au point que les autorités locales envisagent désormais de le sauver de la broyeuse. Surnommé affectueusement le «spelacchio» (le déplumé), cet épicéa de Norvège pourrait finir dans les salles d'exposition du MAXXI, un musée d'Art moderne situé non loin du Tibre, ont rapporté samedi les quotidiens Il Corriere della Sera et Il Messaggero.

Alors qu'il a coûté à la ville la coquette somme de 48 000 euros, l'arbre en provenance du nord de l'Italie, a été déclaré mort à son arrivée en décembre, dans la Ville éternelle, certains y voyant une métaphore du piteux état de la capitale italienne. Planté au milieu de la place de Venise, cet arbre d'apparence miséreuse, si on le compare à ses congénères majestueux ornant les places du Vatican ou de Milan, s'est néanmoins peu à peu constitué une foule de supporters, qui l'ont même doté de son propre compte Twitter.

«On dit que l'on veut me mettre dans un musée. Déménagez Le Caravage», a commenté malicieusement l'arbre sur le réseau social. Des messages d'encouragement ont été suspendus sur l'arbre par ses fans, certains en faisant même le «9e roi de Rome, après Francesco Toti», le footballeur le plus célèbre de la ville. Au cas où son projet de retraite au musée n'aboutirait pas, le conseil municipal envisage de le transformer en maison de bois pour abriter les mères allaitant leur bébé ou alors en milliers de crayons pour les écoles municipales, selon la presse.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pffff le 09.01.2018 07:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pitié

  • briciola le 08.01.2018 09:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    morte de rire:)))))

Les derniers commentaires

  • pffff le 09.01.2018 07:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pitié

  • briciola le 08.01.2018 09:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    morte de rire:)))))