Activité physique

14 décembre 2016 09:06; Act: 14.12.2016 12:45 Print

Pokémon Go fait bouger... mais pas très longtemps

Le célèbre jeu Pokémon Go permet d'améliorer l'activité physique chez les adultes qui le pratiquent mais pas de manière durable, selon une étude publiée mercredi.

storybild

La chasse aux Pokémon a du bon. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Dans son édition de Noël qui offre son traditionnel lot d'études humoristiques ou insolites, la revue médicale britannique The British Medical Journal (BMJ) s'est intéressée au Pokémon Go, une application très populaire qui compte plus de 20 millions d'utilisateurs actifs à travers le monde. Le principe du jeu consiste à attraper, grâce à son smartphone, des créatures virtuelles cachées dans le monde réel que l'on voit sur son écran grâce à la technologie de la réalité augmentée.

En interrogeant en ligne 1 182 participants âgés de 18 à 35 ans en août dernier, dont près de la moitié avaient un niveau de jeu intermédiaire ou supérieur, des chercheurs américains ont montré que la pratique du Pokémon Go se traduisait par un accroissement sensible de l'activité physique. Au cours de la première semaine de pratique, les participants faisaient 11 minutes de marche à pied supplémentaires par jour, soit près de la moitié du temps recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en ce qui concerne l'activité physique. L'OMS recommande de faire au moins 150 minutes d'activité physique modérée ou 75 minutes d'activité vigoureuse par semaine pour rester en bonne santé.

Mais pour les joueurs de Pokémon Go étudiés, le nombre de pas supplémentaires effectués commençait à diminuer dès la deuxième semaine, pour disparaître à la sixième semaine. Le résultat était identique même lorsque l'on tenait compte de divers facteurs comme l'âge, le sexe, le groupe ethnique ou le poids. «Nos résultats indiquent que l'impact sur la santé du Pokémon Go est probablement modéré», relèvent les auteurs qui n'excluent pas qu'il puisse avoir un impact différent sur les enfants - non inclus dans l'étude. Ils se veulent toutefois résolument optimistes soulignant qu'au-delà de l'activité physique, le jeu peut avoir un effet bénéfique sur l'humeur et les liens sociaux.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.