Exploit insolite

17 septembre 2019 13:43; Act: 17.09.2019 13:50 Print

Elle traverse quatre fois la Manche sans s'arrêter

Survivante d'un cancer du sein, une Américaine est devenue mardi la première personne à avoir traversé la Manche, à la nage, quatre fois d'affilée, pendant 54 heures.

Sarah Thomas lors de sa traversée de la Manche. Une revanche contre son cancer. (Facebook - Jon Washer)

Sur ce sujet
Une faute?

Sarah Thomas, 37 ans, originaire du Colorado, est arrivée mardi matin à Douvres, dans le sud de l'Angleterre, sous les applaudissements d'un petit groupe de personnes. «Je me sens un peu malade», l'entend-on dire sur une vidéo publiée sur Facebook. La nageuse d'endurance a fait deux allers et retours entre Douvres et le Cap Gris-Nez, près de Boulogne-sur-Mer au nord de la France.

Avant de se lancer dans cette aventure sportive, Sarah Thomas avait dédié son exploit «à tous les survivants». «C'est pour ceux d'entre nous qui ont prié pour nos vies, qui se sont demandés avec désespoir ce qui allait se passer, qui ont bataillé, dans la douleur et la peur, pour vaincre», avait-elle publié samedi, sur Facebook. Son propre traitement contre le cancer s'est achevé il y a un an.

À son arrivée mardi à Douvres, elle a confié d'une voix rauque à la BBC se sentir «assommée» et «engourdie», ajoutant que l'eau salée avait brûlé sa gorge. Elle a également été piquée au visage par une méduse. Elle a remercié son équipe d'assistance, qui l'a alimentée tout du long avec des boissons riches en électrolytes et un peu de caféine.

La boisson était «attachée à une corde, et on attirait l'attention de Sarah toutes les 30 minutes pour la lui jeter», a expliqué sa mère. Le nageur d'endurance Lewis Pugh a salué sur Twitter une performance «extraordinaire, géniale et surhumaine». «Juste au moment où nous pensons avoir atteint la limite de l'endurance humaine, quelqu'un bat les records», s'est-il réjoui.

«Une peur qui ne s'en va jamais»

Elle pensait alors être «au sommet de ses accomplissements et de ses réussites sportives». «Je pensais que je pouvais vraiment faire tout ce que que j'avais en tête. Je planifiais l'avenir... Puis on m'a diagnostiqué un cancer», a-t-elle témoigné dans une vidéo publiée sur une page de collecte de fonds pour un documentaire à son sujet, intitulé «The Other Side» (L'autre côté).

«Le cancer insuffle une peur qui ne s'en va jamais», a confié l'Américaine, mais le projet de traverser quatre fois la Manche l'a fait garder le cap dans son combat contre la maladie. «C'était très important pour moi d'avoir un objectif et des rêves au-delà du cancer». Un rêve qui remonte à l'enfance, raconte cette battante, bercée par tous ces «gens qui disaient que nager dans la Manche était aussi dur que de grimper l'Everest».

(sl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • zorro le 18.09.2019 03:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un peu stupide comme commentaire. je pense que la nationalité n'a rien à voir. et puis faite le au lieu de dire nimporte quoi

  • Raphaël le 17.09.2019 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle rage de vivre pour dire merde à son cancer vaincu! Chapeau, car elle en tire une énergie de vivre absolument exemplaire.

  • DarkAngel le 17.09.2019 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fantastic ! Quelle battante !

Les derniers commentaires

  • Hero le 18.09.2019 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    Magnifique ! Bravo !

  • Mariane Kappala le 18.09.2019 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Si seulement ça pouvait être une source d'inspiration pour les Luxembourgeoises.

    • Loupiotte le 18.09.2019 12:09 Report dénoncer ce commentaire

      Paule Kremer, Luxembourgeoise, a fait la traversée à la nage en 2017.

  • Barvo le 18.09.2019 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Félicitation !!! Quelle force !

  • Ronaldo 1998 le 18.09.2019 04:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une Luxembourgeoise??? Pourquoi tant de mépris ???? Chacun c est exploit faut arrêter de critiquer à tous va

  • zorro le 18.09.2019 03:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un peu stupide comme commentaire. je pense que la nationalité n'a rien à voir. et puis faite le au lieu de dire nimporte quoi