Libre-service

19 janvier 2017 12:57; Act: 19.01.2017 15:24 Print

Des montagnes de vélos dans une ville chinoise

Les autorités de la ville chinoise de Shenzhen sont préoccupées par la prolifération de dépôts sauvages de vélos en libre service, «jetés» par des usagers.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Le système fait des merveilles dans de nombreuses villes du monde: les vélos partagés sont censés fluidifier le trafic sans augmenter la pollution. En Chine, des start-up se sont engouffrées dans la brèche, et proposent à tous les coins de rue des cycles en libre-service. Les cadres peuvent être déverrouillés au moyen d'un smartphone, moyennant un abonnement modique.

Mais les débuts du système sont quelque peu chaotiques. Ainsi à Shenzhen, dans le sud du pays, les autorités s'inquiètent de voir proliférer des tas de vélos jetés par des usagers. Dans le centre-ville, l'un d'eux comprenait plus de 500 deux-roues: une montagne de ferraille de trois mètres de haut! «Les gens ont vraiment mauvais caractère, ces jours. Quand ils ont fini avec le vélo, ils le jettent», soupire un habitant du quartier.

Le phénomène pourrait être lié à la concurrence acharnée que se livrent les compagnies sur ce marché, rapporte The Guardian. Elles inondent les rues de dizaines de milliers de cycles à travers le pays, très appréciés des écoliers et des jeunes citadins. Le vélo a longtemps été le transport urbain par excellence dans le pays communiste. Délaissé au profit des scooters et des autos, il n'est plus utilisé que par 12% des Chinois, pour se rendre au travail, contre 38% en 2000.

(L'essentiel/arg)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Richard-Alain le 20.01.2017 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà la solution 50 000 vélo mis gratuitement à disposition des travailleurs luxembourgeois.

  • toto le 20.01.2017 16:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis en Chine actuellement, c'est vrai que ces vélos ont beaucoup de succès. On en voit de plus en plus. Mais la discipline n'est pas leur point fort.

Les derniers commentaires

  • toto le 20.01.2017 16:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis en Chine actuellement, c'est vrai que ces vélos ont beaucoup de succès. On en voit de plus en plus. Mais la discipline n'est pas leur point fort.

  • Richard-Alain le 20.01.2017 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà la solution 50 000 vélo mis gratuitement à disposition des travailleurs luxembourgeois.