Cycliste en Suisse

25 janvier 2020 18:24; Act: 25.01.2020 18:33 Print

27 amendes pour avoir grillé un feu durant 2 ans

Un quinquagénaire suisse, qui a grillé le même feu en vélo pendant deux ans, a été rattrapé par la police. Il avait aussi fait des doigts d'honneur aux caméras de surveillance.

storybild

La police a infligé au cycliste 27 amendes de 90 francs chacune. (photo: Stadtpolizei Winterthur)

Sur ce sujet
Une faute?

Un cycliste a grillé un feu rouge à maintes reprises pendant deux ans, en dédaignant la piste cyclable au profit de la route. Cet homme de 53 ans avait donc régulièrement déclenché le radar situé à cet endroit. Plusieurs fois, il a même fait un doigt d'honneur aux caméras de surveillance.

La police suisse est finalement parvenue à mettre la main sur lui en se basant sur les images enregistrées. «Son vélo, qui n'est pas électrique, ainsi que ses vêtements nous ont permis de l'identifier», a expliqué un porte-parole. Confronté à ses méfaits, le suspect a avoué.

2 200 euros au total

Au final, les force de l'ordre lui ont infligé 27 amendes. 56 euros pour avoir grillé le feu rouge et 28 euros pour ne pas avoir utilisé la piste cyclable à disposition. En revanche, son geste déplacé n'a pas été amendé. «Il était dirigé contre la machine, il n'a insulté personne directement», a précisé le porte-parole. Au total, le quinquagénaire devra s'acquitter d'une amende de 2 200 euros. En revanche il peut garder son permis.

Pendant son interrogatoire, il était manifestement gêné: «Il a expliqué qu'il ne voulait offenser personne mais plutôt protester contre ce type de surveillance». Quant à savoir s'il s'agissait d'un nombre record en matière d'amendes, la police n'a pu répondre même si elle reconnaît que «c'est assez extraordinaire qu'une personne soit si souvent prise au piège au même endroit».

Le cycliste peut faire recours dans un délai de 30 jours. Le cas échéant, une procédure légale sera engagée.

(L'essentiel/tam/dri)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 25.01.2020 18:52 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, bien fait! Il faut stopper ces fous du vélo

  • micha le 26.01.2020 19:36 Report dénoncer ce commentaire

    qu'on les taxe ces illuminés de la pédale..................... qu'ils respectent le code la route et qu'on les verbalise...!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Paul le 26.01.2020 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Encore hier j'ai vue un fou furieux qui roulait en contre sens Bd Joseph II Luxembourg. Le cicliste si croit tout permis et malheureusement ça commence aussi au Luxembourg.

Les derniers commentaires

  • Asimov1973 le 27.01.2020 07:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et quand tu appelle la police pour demander si c’est normal d’avoir des velos sur les routes a 90Km/h ils te disent que oui....du jamais vu.

    • ridicule le 27.01.2020 08:06 Report dénoncer ce commentaire

      vous n'avez rien d'autre à faire que d'appeler la police pour ce genre de chose ? votre vie doit être bien triste.

  • micha le 26.01.2020 19:36 Report dénoncer ce commentaire

    qu'on les taxe ces illuminés de la pédale..................... qu'ils respectent le code la route et qu'on les verbalise...!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Luxo le 26.01.2020 16:55 Report dénoncer ce commentaire

    Pour un cycliste prudent il n'est pas plus dangereux de passer à un feux rouge que pour un piéton traverser une route en dehors des passages piétons. C'est lorsque les voitures doublent les vélos qu'ils sont en danger.

  • Paul le 26.01.2020 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Encore hier j'ai vue un fou furieux qui roulait en contre sens Bd Joseph II Luxembourg. Le cicliste si croit tout permis et malheureusement ça commence aussi au Luxembourg.

  • Patricia le 25.01.2020 23:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Interdisons les voitures en ville